Le système nerveux

Focus, télépsychie, photos, tout ce qui vous met en contact avec une information ne peut vous aider à évoluer que si elle vient à vous vibratoirement et ensuite intégrée. Soyez assez transparents pour ne pas vous attribuer un mérite qui n'appartient qu'aux auteurs dans ce site.... Ne vous contentez pas de faire des copier/coller sans citer la source. MERCI.


Edwige

 

Le système nerveux est une région multidimensionnelle, un point de rencontre et de visites des esprits universels qui peuplent les intelligences éthériques des mondes cosmiques.

 

La compréhension du système nerveux, que nous avons et que nous aurons dans un futur proche, sera exponentielle à l'évolution de notre centre télépsychique qui nous mettra en contact avec des informations inédites sur l'énergie universelle. Tous ces architectes de la cohésion de tous les mondes dans l'univers sont de véritables orfèvres de la précision électronique, pour que tout dans cet univers fonctionne dans une synchronicité à faire pâlir la meilleure horloge solaire de tous les temps.

 

Le système nerveux, avec sa densité moindre mais lourd en taux vibratoire, lorsqu'il est "éveillé" laisse arriver à lui les énergies vibratoires des puissances cosmiques et du jumeau cosmique quidélivrent dans le mental supérieur ce que l’ego a besoin de savoir. Tout ce qui circule en lui, désirable ou non, (élémental, quantique, onde luciférienne ou parasites), traverse une gare de triage appelée discernement, énergie de très haute intelligence chez l'égo évolué. L’ajusteur de pensée qui n'a gardé que le nom n'ajuste plus rien dès l'instant que l'énergie du double (jumeau éthérique) est intégrée, qu'elle fait elle-même le tri de ce qui entre et sort dans le mental supérieur.

 

Les ramifications du systèmes nerveux sont des voies de déplacements et des autoroutes qu'empruntes les puissances universelles. Elles permettent à l'ego évolué, dans l'énergie de son double, d'entrer en contact télépsychique avec ces intelligences cosmiques.

 

Le cerveau le chef d'orchestre, le maitre d'œuvre de l'architecture du corps animal interne et externe. Arrivé à maturité supramentale il gouverne avec une poigne de fer sur les ondes dans l'invisible qui pénètrent dans son mental.

 

Les circuits neuronaux du système nerveux sont à la pointe fine de l'évolution télépathique. Ils sont la perfection de l'internet et des satellites humains internes et en orbite terrestre qui le relient directement, sans interférence avec les mondes universels.

 

Tous nos systèmes électroniques, y compris les plus perfectionnés, ne sont que des modèles réduits comparé au perfectionnement de la haute technologie, bioélectrique de notre système nerveux. Les cent mille milliards de neurones qui la composent sont dotés de cellules, 3 cellules gliales sur chaque neurone qui assurent le soutien et la nutrition des neurones, se renouvellent journellement. Ces milliards de ramifications sont comme une gigantesque toile d'araignée ouverte dans les quatre points cardinaux à toutes les dimensions de l'univers. La science ultra moderne aura besoin du soutien des scientifiques extraterrestres pour aller plus loin dans la compréhension de la sophistication de ce système nerveux.

 

Du centre de ses ramifications, fibres et neurones, l'humain connecté à l'intelligence de l'énergie de son double, possède une voie d'accès royale aux mondes universels.

 

Nous avions le 3ème œil de la spiritualité il a transmuté en 3èmeœil du cerveau bioélectronique pour scruter au travers de la matière. L'esprit étant notre conscience originelle, donc sans personnalité, peut être le carrefour des assises universelles, tout ce qui sera dit par ses divers représentants ne sera coloré par aucune mémoire planétaire et astrale, donc rapporté aux humains vibratoirement par la source du feu cosmique.

 

La charge électrique, contenue dans le système nerveux est le bloc haute tension ou starter du déploiement de la volonté.

 

Le système nerveux humain est connecté à toutes les énergies environnantes aussi bien par le haut que par le bas. Ces énergies sont utilisées créativement lorsque la volonté de l'ego a détruit tous les obstacles à son évolution.

 

La puissance de la volonté, pour être au maximum de ses potentiels de feu, doit se concentrer en priorité dans l'éradication des forces involutives qui l'empêchent d'utiliser ce feu pour actualiser ses besoins. Ainsi l'énergie électrique qui le traverse ébranle son système nerveux, il peut dégommer tous obstacles sur son chemin d'évolution.

 

Les besoins sont des réponses de l'organisme nécessiteux en carburant énergétique pour fonctionner.

 

Les attributs du réel, ou repères, sont les phares de la conscience logée dans la fonction de reproduction sous le contrôle du complexe hypothalamo-hypophysaire. Cette régulation hormonale permet le maintien des caractères sexuels mâle et femelles de l'humanité. La quête d'équilibre, de neutralité et de paix de ses deux entités, masculin/féminininternes, nait là d'où viennent les pressions de la dualité dans ces deux polarités. Les deux glandes hormonales sont le réservoir indispensable du rééquilibrage des deux plateaux cérébraux internes et seule une volonté de fer peut ordonner au système nerveux de pourvoir aux besoins de ses deux moitiés.

 

C'est dans l'instant présent que le mouvement énergétique de la volonté doit être au maximum de sa puissance de feu. Dans cet instant T il peut s'extraire de son assujettissement aux forces et intelligences infiltrées en lui qui l'influence astralement ou mentalement par des trains de pensées.

 

En réalité l'être n'est maître de lui-même que selon sa capacité à dire stop, no trespas à l'esclavagisme spirituel et astral de sa conscience. Cette capacité vient de sa constitution cérébrale et de sa "programmation" qui pourrait être le parchemin de son système nerveux, accessible ou non aux perversités astrales qui savent lire les failles dans ce parchemin. Ors l'ego, dans sa conscientisation de ses propres failles va utiliser, de plus en plus drastiquement, l'épée de sa volonté et trancher dans le vif de tout ce qui perturbe son centrage, et/ou l'empêche de viser ses objectifs de vie. 

 

L'humain, qui n'a aucun doute sur l'existence des mondes habitant l'univers, sait par les souffrances qui lui ont été imposées, comment et de quelle façons les plans l'ont manipulé durant des éons dans son mental inférieur.

 

Le plan mental inférieur recevait jadis des interférences astrales lorsqu'il canalisait de l'information non conscientes. La connectivité, ou télépathie vibratoire n'étant pas encore établie, la conscience originelle (esprit) met en place un système de régulation, de burinage qui permet à l'ego de ressentir le type d'interférences egoïque ou astrales. Le mental supérieur de l'humain communique avec les plans énergétiques universels par le biais de son jumeau éthérique (sa source). L'énergie de l'esprit transmute la polarité systématique entre le mental inférieur et le mental supérieur en voie de télépsychie mentale. Les souffrances induites par la pression télépathique grandissante doivent aussi être conscientisées dans les circuits neuronaux, afin de déterminer qu'à part le mental supérieur, nul ne peut pénétrer les fusibles à haute tension du système nerveux.

 

A la base l'intelligence mécanique de l'ego à suffit pour faire des équations dans sa vie durant sa période involutive, mais sans une volonté de fer il ne pût dépasser le stade primitif de cette intelligence mécanicisée par l'éducation planétaire. Nous constatons, en effet, que sur le terrain de la "vraie vie" c'est l'immense souffrance du système nerveux, lié aux expériences de l'âme, que l'énergie souterraine de l'âme en souffrance également propulse l'énergie de la volonté en dehors de ses capsules neuronales électriques. Cette énergie ancienne, et nouvelle à la fois, car renouvelée, sortie de son sommeil, permet à l'intelligence de la conscience originelle (esprit) d'engager l'ego dans un processus de conscientisation.

 

Le sac animique donne accès au système nerveux à tout un réseau mémoriel qui impacte psychologiquement l'ego par le corps émotionnel et le système nerveux vibratoirement par les corps subtils. Pour virer de bord, dans ces nœuds de vipères mémoriels, seule une énergie de volonté, propulsée par l'âme en souffrance extrême, permettra à l'ego de sortir vainqueur de la bataille pour sa libération et des retrouvailles avec sa conscience originelle sans qualité ni défaut.

 

Au terme d'une souffrance sensitive insoutenable (ex énorme dépression multiples) l'humain arrive au bord de la rupture qui contenait son feu atomique. Ce feu cosmique (kundalini) couplé à l'énergie souterraine de son âme, dévore de haut en bas tous les nœuds énergétiques de l'architecture de son corps physique. Il se libère ainsi du joug des sphères malignes faisant autorité psycholoique sur sa volonté.

 

La centrale électrique du système nerveux en surtension crée une souffrance exacerbée dans chaque atome de chaque noyau neuronal. L'énergie de l'exacerbation de cette souffrance déclenche une autre énergie, celle de la volonté de briser les chaîne de sa matrice. L'influx important fait exploser le feu atomique de cette énergie qui du sommet du crâne descend jusqu'à la dernière vertèbre de la colonne centrale de feu. Cette colonne est nettoyée dans chacun de ses centres énergétiques eux-mêmes reliés aux plans qu'ils gouvernent, le corps subtil afférent et ses parties annexes (glandes, partie du corps, muscles etc.).

 

Sans l'intervention de l'égo, cette énergie remontera progressivement pour désastraliser, réparer chaque endroit où le feu cosmique a posé son empreinte. La fusion de l'homme se concrétise par un nettoyage des centres énergétiques en haut comme en bas, et par l'interpénétration des dimensions de l'être (âme, ego, esprit, jumeau, cerveau éthérique), dont la durée de temps est indéterminée, dépendant de la programmation de chacun.

 

La mécanique électrifiée du système nerveux permet au plan mental supérieur de devenir télépsychique et de se connecter à l'énergie de son jumeau éthérique, ainsi qu'aux plans universels. S'il ne vit pas de doute sur cette connectivité dans son système nerveux, il garde la toute puissance cosmique de sa volonté, elle subvient à tous ses besoins créatifs depuis ses centres les plus élevés du cerveau (couronne) vers les centres inférieurs (coccyx) dans la colonne vertébrale.

 

Le plan mental supérieur de l'Humain est cet espace où réside l'ego nettoyé, buriné par l'esprit qui se met en relation progressivement avec l'énergie de son double. La programmation de chacun est un peu la carte routière de l'âme et de l'ego dont le système nerveux électronique sert de GPS à la volonté pour trouver son chemin à chaque carrefour de son existence, sans aucun doute sur sa destination. 

 

Les failles sont des faiblesses factices qui empêchent l'homme d'éclairer l'obscurité des plans qui le manipule, par la réverbération de la lumière de ses atomes jusque dans les éthers universels. Le système nerveux est la centrale électrique de chaque centrale de chaque partie du corps, c'est la chaudière qui porte en son cœur la flamme éternelle du feu cosmique de la création de tous les systèmes cosmiques. Ce système tombe en panne et c'est la banqueroute générale de l'être habitant le véhicule corporel, la mort clinique est déterminée par la disparition de l'activité électrique du cerveau.

 

Les restrictions involutives, dans les fonctionnalités originelles de l'humain, furent programmées pour repartir de zéro avec de nouveaux codes qui seraient l'empreinte du plan luciférien créateur de nouveaux mondes lorsqu'il se sépara de sa source originelle.  Ces entités lucifériennes, étant coupées de l'énergie de leur source, inventèrent une autre source d'énergie en implantant des lignes de prédation dans des corps subtils, invisibles pour l'humain, et imaginés pour subvenir à tous les besoins énergétiques de tous ces plans machiavéliques. La conscience originelle (esprit) ne put éclairer l'ego que d'une lumière fade et frelatée par ces plans. La nouvelle énergie supramentale vient à point nommé, en bout de course involutive, pour soutenir la puissante volonté des egos en évolution durant cette fin de cycle. 

 

En prenant conscience de son mental supérieur et de la puissante centrale électrique qui constitue chaque cellule et atomes de son système nerveux, l'ego est aux commandes d'une colossale énergie qui peut illuminer l'univers tout entier si le doute ne lui fait pas obstacle.

 

L'humain est doté d'un cerveau équivalent a une centrale nucléaire sur terre, il a le potentiel de télépathiser avec tous les réseaux énergétiques universels. Le système nerveux de l’humain est le cœur de cette centrale, il possède le feu cosmique de la flamme de l'origine des origines, qui est récepteur et émetteur de et dans tous les mondes universels, ce cœur de la centrale anime la volonté de l'humain capable de briser tout obstacle à la dispersion de la lumière du feu cosmique.  

 

La mise sous tension est LA prise de courant électrique qui allume ou qui éteint l'entièreté du système nerveux qui concours à la santé et à la puissance créative du mental supérieur, de fait, cette prise de courant est LA volonté.

 

Les fonctions endocrines du système nerveux sont un peu les agents de police qui visent à la bonne circulation des hormones dans chaque glande du corps. En tant qu'agent principal de la circulation le système nerveux doit être lui-même au top de sa propre autonomie en produisant seul l'énergie de la volonté. L'ego puise cette volonté dans la centrale électrique du système nerveux, il pourvoit aux besoins énergétiques du mental supérieur lorsqu' s'agit de communiquer avec son double.

 

Les scientifiques de demain n'auront plus de secrets cachés dans son système nerveux. Toutes les énergies de l'univers seront connectées à lui pour l'instruire et l'enseigner sur cette formidable machine à remonter et à explorer le temps.

 

La vie sur terre est une immense scène de théâtre, nous revenons incessamment avec un costume différent, taillé sur mesure, pour les besoins évolutifs de chacun. Les uns sont les "bénéfices secondaires" ou "dommages collatéraux" d'eux autres (plans vampiriques) selon le point de vue où on se place, à court ou à long terme. En vivant comme des marionnettes sur scènes nous répondons aux désirs des marionnettistes, ils projettent désirs et peurs sur nous, ils utilisent nos centres émotifs qui leur procure l'énergie de leur scénarios répétitifs. Jusqu'au jour où le double cosmique se manifeste pour donner vie intelligente à la marionnette lui ouvrant l'accès à la volonté dans son système nerveux afin de se mouvoir par lui-même.

 

L'homme du futur saura utiliser sa volonté pour matérialiser ses pensées, ses besoins vitaux, énergétique, télépathiques, y compris le déplacement ou bilocation d'un espace à l'autre faisant fi de la gravité terrestre.

 

L'énergie de la volonté s'exprime et se diffuse de haut en bas par le centre de la colonne vertébrale. Le système nerveux est aux commandes de la diffusion du feu créateur, pour communiquer avec son jumeau éthérique (double).

 

L'homme est le moteur à réaction de l'organisation de son véhicule terrestre pour se déplacer dans les quatre points cardinaux autour de lui. Dans ses véhicules, matériel et subtils, montent gratuitement à bord toutes sortes d'énergies disparates des mondes inférieurs ou involutifs. Par contre dans ce moteur à réaction, territoire matériel très personnel c'est "no trespass"…Lorsqu'il est bien campé dans une volonté de fer et une grande autorité intérieure,rien, ni personne ne peut usurper sa conscience, ni contrôler ses pensées, le dévier des pensées de sa source.

 

L'immortalité de l'humain terrestre est en devenir par la matérialisation du double dans le véhicule terrestre. L'humain ayant rassemblé dans ce véhicule ses différentes parties multidimensionnelles, transmute les énergies denses de cette matière en énergies éthérées, donnant un attribut immortel à cette matière. Son système nerveux fusionne avec le 4èmecerveau éthérique, une régénérescence humaine qui fera de lui le commandeur des sphères, le chef d'orchestre de tous besoins universels.