SEPT



Modus operandi



Écrire commentaire

Commentaires: 146
  • #1

    Josée (samedi, 13 mars 2021 19:05)

    Tout ce qui arrive, même si ça n’en a pas l’air, vise l’intégration de l’homme au réel.

  • #2

    Edwige (samedi, 13 mars 2021 19:05)

    Pour intégrer sa réelle identité mieux vaut ne pas être regardant sur ce qui nous tombe sur la tête.

  • #3

    josée (samedi, 13 mars 2021 19:57)

    être regardant ça veut dire être incapable de prendre connaissance

  • #4

    Edwige (dimanche, 14 mars 2021 06:46)

    être regardant ça veut dire être incapable de "SAVOIR"

  • #5

    josée (dimanche, 14 mars 2021 07:50)

    finalement on a jamais arrêté de jouer à être des handicapés qui font semblant d'être des superman

  • #6

    Edwige (dimanche, 14 mars 2021 09:36)

    Endosser un costume qui n'est pas ajusté à sa mesure provoque toujours des dégâts invasifs

  • #7

    Mimi (dimanche, 14 mars 2021 10:25)

    Ce qui oblige un jour à devenir son propre tailleur sur mesure

  • #8

    josée (dimanche, 14 mars 2021 11:45)

    être son propre vers à soie pour mieux gérer les démangeaisons psychosomatiques

  • #9

    josée (dimanche, 14 mars 2021 14:21)

    être présent microcospiquement

  • #10

    Mimi (dimanche, 14 mars 2021 14:24)

    être là sans être là, jouer le jeu... il faut bien que métamorphose se fasse

  • #11

    josée (dimanche, 14 mars 2021 15:50)

    embarquer dans la métamorphose en commençant par lâcher prise

  • #12

    Mimi (dimanche, 14 mars 2021 20:03)

    dans ce lâcher prise accompagner le mouvement et son déroulement métamorphique

  • #13

    josée (dimanche, 14 mars 2021 21:51)

    veiller à coller au mouvement, est ce que ça ne devient pas une loi ?

  • #14

    Edwige (lundi, 15 mars 2021 02:25)

    lâcher prise c'est permettre aux énergies "traversantes" d'atteindre les buts, attributs et principes qui leurs sont assignées, telle est la loi, on ne colle à rien sans libre arbitre

  • #15

    josée (lundi, 15 mars 2021 12:14)

    en dehors de nos oeillères, beaucoup de forces ont à faire, qui sont nouvelles et cohèrentes mais surtout infiniment patientes et en besoin qu'on se détende

  • #16

    Edwige (mardi, 16 mars 2021 04:51)

    fini les œillères, on regarde sa vie en vision à 360°, comme sur un sommet de montagne

  • #17

    josée (mardi, 16 mars 2021 09:19)

    maintenant qu'on a atteint la capacité de voir, mettons à profit ce très réel outil de connaissance

  • #18

    Edwige (mardi, 16 mars 2021 18:06)

    pas confondre connaissance et savoir

  • #19

    josée (mercredi, 17 mars 2021 02:49)

    la vie comme un tour de chaloupe souffrant vibrant coeur gros coeur grand et pout pout pout fait le discernement

  • #20

    Edwige (mercredi, 17 mars 2021 03:12)

    Qui ne cherche aucune vérité ne trouve aucun mensonge, le point de vérité se trouvant au centre du discernement, de la lucidité et clarté d'esprit

  • #21

    josée (mercredi, 17 mars 2021 03:25)

    la recherche, la vérité et le mensonge comme les trois brins d'une tresse nous étourdissent de leur prouesse qui mine de rien tourne toujours AUTOUR du pot.

  • #22

    Edwige (mercredi, 17 mars 2021 03:31)

    un pot de confiture qui, comme la recherche de connaissances ou de savoir, moins on en a plus on l'étale

  • #23

    josée (mercredi, 17 mars 2021 12:18)

    moins on a d'esprit, plus il est épais quand on l'étale. et on s'en rend pas compte pas parce qu'on EST épais mais parce qu'on a a cette confiture en travers des yeux ! (au moins on se sucre la face = on se fait plaisir, en québécois)

  • #24

    Edwige (mercredi, 17 mars 2021 12:52)

    L’énergie de l’esprit doit disparaître au profit de l’ego qui se rapproche de l’énergie de son double, reconversion hautement plaisante

  • #25

    josée (mercredi, 17 mars 2021 14:10)

    recherche, vérité, mensonge, trois chimères qui se tiennent la main en tournant autour de nous

  • #26

    Edwige (mercredi, 17 mars 2021 15:54)

    un triangle infernal qui ne mène nulle part

  • #27

    josée (mercredi, 17 mars 2021 20:29)

    l'engrenage de la recherche tourne en circuit fermé. trouver se fait à côté.

  • #28

    Edwige (jeudi, 18 mars 2021 03:57)

    celui qui cherche trouve... pas forcément ce qu'il cherchait

  • #29

    josée (jeudi, 18 mars 2021 10:00)

    chercher de façon efficace, c'est y aller sans balayage visuel mais de façon grande ouverte

  • #30

    Edwige (jeudi, 18 mars 2021 15:42)

    l'efficacité demande une organisation sans faille et une vision élargie

  • #31

    josée (jeudi, 18 mars 2021 18:50)

    raccordée aux mille besoins comme par des agences d'information

  • #32

    Mimi (jeudi, 18 mars 2021 21:45)

    pour la nécessité d'apprendre, de s'entraîner à délivrer la parole vibrante qui va résonner selon le rythme et l'entendement de chacun

  • #33

    Edwige (vendredi, 19 mars 2021 01:41)

    telle des cordes de violoncelle ou voix de ténors, donnant des ailes aux échos des sons éthérique en pleine montagne

  • #34

    Mimi (vendredi, 19 mars 2021 08:58)

    et quelques en soient les accords ou désaccords plus ou moins harmoniques.... car la VIE est pur chant des éthers, non un cri planétaire... si on l'écoute bien

  • #35

    josée (vendredi, 19 mars 2021 09:35)

    la vie est un pur sang galopant sur ses terres, simultanément un instant hors du temps et une série de millénaires

  • #36

    Edwige (vendredi, 19 mars 2021 09:57)

    le bruit des galops devient aussi pur que le sang nettoyé des scories astrales

  • #37

    josée (vendredi, 19 mars 2021 15:49)

    alors que les sabots rencontrent cailloux, boue, reliefs et toutes formes de chaos, l'ordre est dans le galop

  • #38

    Mimi (vendredi, 19 mars 2021 18:44)

    l'ordre originel tel un galop de feu au ralentit pour l'être qui se meut hors du temps et de l'espace sans limite

  • #39

    josée (vendredi, 19 mars 2021 20:04)

    devenir tel un soleil incandescent complètement indépendant capable de vivre sans carburant, et pourtant avoir besoin de ses prochains pour arriver à ajuster ce devenir et son très laborieux mouvement

  • #40

    Edwige (samedi, 20 mars 2021 07:24)

    ajuster la vibration des mouvements d'énergies... plus que des pirouettes intellectuelles, des tours de forces mentales

  • #41

    josée (samedi, 20 mars 2021 11:46)

    parfois un ajustement nous amène en vacances, un tout petit pas de côté met parfois le coeur en chanson. il suffit de varier l'angle du regard des fois pour que la douleur soudain nous fasse sourire

  • #42

    Mimi (samedi, 20 mars 2021 14:08)

    sortir vainqueur de tous ces visages que l'on dévisage auxquels on ne croit plus

  • #43

    josée (samedi, 20 mars 2021 14:34)

    côtoyer des foules encore saoules des passions qu'on est en train de sevrer et qu'on sèvre un peu plus à les côtoyer. chacun son voyage, son agenda de sevrage

  • #44

    Mimi (samedi, 20 mars 2021 17:05)

    où des routes se croisent et se séparent, le temps nécessaire aux vastes programmes par des trajectoires déjà balisées. Un jour l'homme devenu libre établira de lui-même son propre voyage

  • #45

    josée (dimanche, 21 mars 2021 01:29)

    une fois libre de tout désir égocentrique, on pourra l'exercer sans rien bousiller, notre liberté, et satisfaire des désirs intelligents

  • #46

    Edwige (dimanche, 21 mars 2021 06:58)

    l'égocentrisme n'ayant plus de place nous partagerons des besoins intelligents comme celui d'échanger intelligemment

  • #47

    josée (dimanche, 21 mars 2021 09:59)

    on vit avec notre propre senti et notre mental une continuité d'échanges plus ou moins conscients et focussés. mais il me semble que tout ça se passe sur fond d'échanges parfaitement subliminaux

  • #48

    Edwige (dimanche, 21 mars 2021)

    s'il s'agit du subconscient y'a plus qu'a mettre la hache dedans car truffé de mémoires obsolètes

  • #49

    Mimi (dimanche, 21 mars 2021 17:58)

    seule condition pour libérer une qualité créative

  • #50

    Edwige (dimanche, 21 mars 2021 18:07)

    dégager de l'espace du disque dur pour stocker de nouvelles mémoires sans pollution

  • #51

    josée (dimanche, 21 mars 2021 18:26)

    de nouveaux mantras prennent la relève et l'ego s'arrange pour concrétiser la sustitution

  • #52

    Mimi (dimanche, 21 mars 2021 20:18)

    de nouvelles énergies, libres de toutes mémoires pour occuper l'espace que l'égo aura fait en lui-même

  • #53

    Josée (dimanche, 21 mars 2021 20:58)

    l'intégration augmentant la transparence, vient une promotion vibratoire traduit intellectuellement par de nouveaux mots clés à actualiser qui n'ont plus de face cachée

  • #54

    Edwige (lundi, 22 mars 2021 03:40)

    la vibration suit le mouvement des ailes du verbe, qui se fait chair, et non des formes polluées dans les mots

  • #55

    josèe (lundi, 22 mars 2021 08:50)

    l'inspiration est facile quand la vibration est porteuse d'une volonté intègrée

  • #56

    Edwige (lundi, 22 mars 2021 09:17)

    l'ego doit désintégrer sa ou ses personnalités pour laisser place aux vibrations de la volonté qui le construit et celles de l'intelligence qui le peaufine

  • #57

    josée (lundi, 22 mars 2021 12:55)

    je me demande bien comment ce qui est cosmique peut venir agir ici ? qui ouvre la porte ? comment les attributs de la conscience arrivent elles à se faire reconnaître par chaque individu avant même qu'il soit dépolarisé et réveillè ?

  • #58

    Muriel (lundi, 22 mars 2021 13:31)

    Quand l homme en a ras le bol .quand il souffre et que cette prison lui devient insupportable il est prêt .
    Il est prêt à se regarder le nombril .il est prêt à ne plus se prendre pour son nombril.Il fait le balancier 1 temps pour trouver son centre permanent

  • #59

    josée (lundi, 22 mars 2021 14:12)

    derrière nous un passé polarisé, dichotomisé, écatelé et hypnotique
    devant nous un futur où tout finit par prendre sa juste place

  • #60

    Mimi (lundi, 22 mars 2021)

    quand l'égo se replace au centre de lui-même plus rien ne peut lui arriver

  • #61

    Edwige (lundi, 22 mars 2021 18:44)

    il ne lui arrive plus rien car il se sait en possession de lui-même et non juste dans le self contrôle

  • #62

    Mimi (lundi, 22 mars 2021 21:01)

    résultats et conséquences d'un bien long travail d'élagages

  • #63

    Edwige (mardi, 23 mars 2021 08:43)

    élagage de tout ce qui a servit à l'expérience du passé qui n'est plus utile à présent, tel le contenu libéré d'un vieux sac a dos, allégé du poids de nouvelles mémoires

  • #64

    Mimi (mardi, 23 mars 2021 10:55)

    l'énergie du Savoir est sans poids alors qu'il contient en lui-même l' infinité d'atomes de mondes cosmiques

  • #65

    josée (mardi, 23 mars 2021 13:07)

    l'esprit est partout et rien ne retient car rien ne l'influence, c'est notre rêve de légèreté

  • #66

    Mimi (mardi, 23 mars 2021 15:19)

    quoiqu'on en dise... hé dire que chaque instant nous en rapproche toujours davantage... du rêve au réel... inexorablement

  • #67

    josée (mardi, 23 mars 2021 18:09)

    patience et longueur de temps, c'est ce que ça prend pour déloger nos mille croyances de leurs couches respectives dans notre oignon industriel

  • #68

    Mimi (mardi, 23 mars 2021 22:09)

    ;-) ;-) notre oignon industriel ;-) ... l'essentiel ... l'éplucher à chaque instant... il continuera ou pas de nous faire pleurer ou rire... mais en attendant nous oeuvrons à la disparition de ses couches

  • #69

    Edwige (mercredi, 24 mars 2021 00:17)

    de l'oignon à l'artichaut on l'épluche jusqu'à ce le coeur se découvre

  • #70

    josée (mercredi, 24 mars 2021 06:30)

    il faut aller jusqu'au coeur pour le calmer. ça ne se fait pas qu'on est pas rendu

  • #71

    Wolf (mercredi, 24 mars 2021 17:15)

    les battements pulsent du première au dernier souffle quand bien même on ne l'entend pas toujours

  • #72

    josée (mercredi, 24 mars 2021 21:20)

    pour nous placer dans l'inconscience, il fallait nous donner la capacité de croire qu'on était conscients

  • #73

    Edwige (mercredi, 24 mars 2021 23:45)

    ancré dans l'inconscience et croire qu'on était conscients voilà une aubaine pour planter la graine de la culpabilité

  • #74

    josée (jeudi, 25 mars 2021 00:59)

    on est si inconscient d'être marionnetté qu'on se pense responsable de tous les gestes qui sont tirés par les ficelles

  • #75

    Mimi (jeudi, 25 mars 2021 09:56)

    par trop grande sensibilité d'ajuster ces ficelles que la culpabilité dans sa crainte, rattrape... par la pensée mensongère testeuse

  • #76

    Edwige (jeudi, 25 mars 2021 10:12)

    ces lignes de prédations que seuls des prestidigitateurs chevronnés savent manipuler avec excellence

  • #77

    josée (jeudi, 25 mars 2021)

    il y a des gens qui n'ont évolué que sur une spécialité au détriment du reste de leur senti ou curiosité. la fraîcheur de l'autre leur met l'eau à la bouche. ils ne présentent un attrait qu'à ceux qu'ils hypnotisent et croient s'en embellir pour couvrir leur laideur croissante

  • #78

    Edwige (jeudi, 25 mars 2021 13:21)

    tandis que d'autres ont de la bouteille dans leur parcours et se spécialisent en fin de trajet. La quête et la curiosité astrale ont cessé, écoeurés et désillusionnés par des hypnotiseurs qui débarquent dans leur écran mental pour les impressionner de formes aux apparences opaques

  • #79

    josée (jeudi, 25 mars 2021 14:14)

    ce qu'on prenait pour notre spécialité finit par nous lever le coeur afin que se développe une nouvelle spécialité, sculptée à coup de lâcher prise et de calmes dégoûts envers l'ancienne excitation qu'on avait pour frayer notre chemin

  • #80

    Edwige (jeudi, 25 mars 2021 14:22)

    Aucune personnalité ou sous personnalités ne sont comparables à d’autres, chacune trouve à combler les cordes manquantes à son arc. Et oui le lâcher prise, ne plus rien désirer, ni vouloir est un bon remède aux excitations ératiques qui créent plus de désordre que d’habileté à équiper son arc

  • #81

    Mimi (jeudi, 25 mars 2021 19:22)

    de ses propres moyens se confectionner l'existence que l'on veut pour soi, centrer sur le dépouillement de tout ce qui est inutile et superflus pour ne viser que l'essentiel d'un savoir sans complaisance ni intérêt sur ce qui ne nous concerne pas... voilà qui allège déjà bien le voyage... mais à qui veut se distraire... libre ou défis à chacun...

  • #82

    Josée (jeudi, 25 mars 2021 21:06)

    chaque jour on se simplifie la vie, chaque jour on s'allège, de par cet art qu'on développe... de se dépouiller de notre étrange attrait pour des quêtes qui ne nous concernent plus

  • #83

    Mimi (jeudi, 25 mars 2021 22:16)

    comme on sème et s'allège d'autant de cailloux sur le chemin ... allant toujours plus léger

  • #84

    josée (vendredi, 26 mars 2021 02:16)

    c'est d'abord à notre insu qu'on porte un caillou dans le soulier, et le moment où on s'en rend compte se prolonge parfois dans la nuit de la réflexion à cause des cailloux qu'on porte sous le chapeau

  • #85

    Mimi (vendredi, 26 mars 2021 08:37)

    c'est toujours la souffrance qui nous fait signe et nous invite à sa/notre délivrance

  • #86

    josée (vendredi, 26 mars 2021 09:25)

    le jour où on sera lavé de toute propension au tourment psychologique coïncidera je pense avec la dernière crise, l'ultime épreuve, qu'on traversera sans douter, se plaindre ou s'inquiéter

  • #87

    Mimi (vendredi, 26 mars 2021 10:42)

    tout à fait, alors aura sonné l'heure du passage d'un égo planétaire psychologique à une réelle et pleine autorité d'une puissance cosmique réintégrée

  • #88

    Josée (vendredi, 26 mars 2021 16:03)

    l'ultime crise va permettre l'ultime intégration de la puissance cosmique dans une souffrance vibratoire à la limite du soutenable mais soutenable dans le secret de notre alchimie par nous optimalement électrisée

  • #89

    Mimi (vendredi, 26 mars 2021 18:53)

    s'assister dans sa renaissance cosmique, redevenir l'Etre originel que l'on a toujours été

  • #90

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 03:21)

    accoucher de son réel soi-même est le seule naissance qui ne crée pas de karma

  • #91

    Mimi (samedi, 27 mars 2021 09:17)

    en auto-progrès bénéfique et profitable au plus grand nombre... de ceux qui font de même

  • #92

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 09:37)

    pour arriver à stopper cette roue involutive infernale

  • #93

    Mimi (samedi, 27 mars 2021 10:51)

    roue qui connaîtra aussi sa fin de cycle et alors en ce temps aura fini de tourner pour proposer des visites dans un paradis à des êtres éthérés

  • #94

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 10:55)

    l'impermanence est la fin de cycle de toutes choses pour un recyclage dans autre chose ou d'autres paradis qui, eux également, ne survivront pas à cette impertinence, tout a obligation de se renouveler pour suivre la logique évolutive de l'univers en expansion continue. A ce stade le temps cosmique n'est plus assujetti au temps astral

  • #95

    Mimi (samedi, 27 mars 2021 12:00)

    tout en revient et reviendra toujours au Réel, infiniment progressif et expansif

  • #96

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 12:14)

    petite coquille précédente impertinence et non impertinence... (sourire) quoi que un brin d'impertinence nous autorise à défier le réel que nous devons ajuster à notre rythme, car cette expansion demande que nos corps ne soient pas étriqués dans nos anciens vêtements devenus étroits

  • #97

    josée (samedi, 27 mars 2021 12:25)

    hey, ça serait pas l'être originel que l'homme porte en soi qui lui cuisine des désarois imparables dont il ne peut que rebondir en accouchant de lui, l'Être ?

  • #98

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 12:31)

    une coquille rebondissant qui ne voulait pas être "inpermanente" mais pertinente d'elle-même en renaissant sans cesse, sous des formes diverses et variées...

  • #99

    Josée (samedi, 27 mars 2021 21:09)

    connection, étincelle, pertinence absolue à ouvrir la coquille, combien de ces pulsions à naître avant qu'on voie le jour ?

  • #100

    Edwige (dimanche, 28 mars 2021 09:54)

    il arrivera un temps où la pulsion de naître deviendra vibration sans fin de vie

  • #101

    josée (dimanche, 28 mars 2021 13:05)

    chaque sursaut de volonté aujourd'hui, dans son intensité bonne et mauvaise, est un aperçu de ce que sera chaque respiration demain

  • #102

    Mimi (dimanche, 28 mars 2021 15:07)

    dans un rythme vibratoire toujours plus soutenu

  • #103

    josée (dimanche, 28 mars 2021 18:20)

    contre toute apparence, on est toujours plus de conscience aux prises avec toujours moins d'inconscience, ce qui fait que la gestion est toujours plus soutenue

  • #104

    Edwige (dimanche, 28 mars 2021 20:02)

    c'est la qualité de la prise de courant électrique qui fait la différence entre les pôle + et le pôle - pour ne pas se faire court-circuiter

  • #105

    josée (dimanche, 28 mars 2021 21:39)

    être, c'est mettre à profit les attributs de l'être : l'être est volonté, volonté de discerner et de neutraliser l'astralité. mais l'être est supraconductif, donc il est aussi intelligence, puits de savoir relié par le centre à l'énergie universelle

  • #106

    Edwige (lundi, 29 mars 2021 08:30)

    l'intelligence est une énergie que l'on possède ou pas. On se doit de la distinguer, sans comparaison avec la mécanique intellectuelle du cerveau gauche. Si l'ego ne cesse de s'abuser à confondre ces deux intelligences il mourra avec sa croyance et ses illusions d'être intelligent

  • #107

    josée (lundi, 29 mars 2021 13:07)

    l'énergie pure de toute illusion est en train de descendre sur terre dans des égos individuels. c'est l'êtreté, fleuron de l'univers

  • #108

    Mimi (lundi, 29 mars 2021 13:39)

    un a un, tout à tour en son temps... l'intelligence universelle rallie enfin son égo, pour une Etreté retrouvée

  • #109

    josée (lundi, 29 mars 2021 15:04)

    au fond de chacun de nous il y a une porte vers l'universel, le cosmique, la source. plus l'ego gagne en transparence, plus il permet à cette porte de servir comme lieu de circulation, insufflant la nouvelle énergie dans notre astral et convertissant celui ci en énergie neutre

  • #110

    Mimi (lundi, 29 mars 2021 17:33)

    oui, la beauté dans tout cela est le réel que chacun porte en soi et qui tôt ou tard reviendra à sa source originelle, l'unifiant à sa Volonté, l'Intelligence et l'Amour qu'aura résulté d'un si long, très long parcours de travail pour l'égo à neutraliser patiemment tout ce qui s'y sera opposé

  • #111

    Edwige (mardi, 30 mars 2021 15:50)

    l'ego devenu transparent résulte de sa longue initiation à vaincre ses mécanismes de défenses contre sa propre évolution

  • #112

    Mimi (mardi, 30 mars 2021 17:56)

    là où les mots sont si vibrants pour synthétiser le parcours et ses étapes de toute une existence et encore... si ce n'est bien davantage

  • #113

    Edwige (mardi, 30 mars 2021 18:07)

    des parcours chaotiques dont nous prenons conscience de la démesure pour nous apprendre à mesurer notre évolution si spéciale et précieuse

  • #114

    Mimi (mardi, 30 mars 2021 18:42)

    que seul le savoir délivré par l'instruction pouvait nous permettre d'objectiver

  • #115

    Edwige (mardi, 30 mars 2021 18:50)

    en plein dans le mille... en faisant remonter ce que nous savons de tous temps, sans savoir que nous savions, l'étude de l'instruction "descendue par le messager BDM" remet nos pendules a l'heure. Elle réajuste des confusions, des doutes, des incompréhensions, permet également de réfuter tout ce que nous ne nous serions pas permis auparavant, qui ne sonne pas à nos oreilles ou cloche dans notre vision sur notre écran mental

  • #116

    josée (mardi, 30 mars 2021 19:20)

    je pense à tous ces bricoleurs de génie qui ont solutionné des besoins criants en reconfigurant des outils traditionnels qui coûtaient toujours une frustration aux usagers. l'harmonie n'était pas loin mais la tradition faisait hégémonie

  • #117

    Mimi (mardi, 30 mars 2021 19:23)

    compléments d'infos confirmant l'harmonisation d'une même longueur d'onde ;-) hé oui.. par l'instruction mise en application individuelle devient par là même, la puissance d'un groupe

  • #118

    josée (mardi, 30 mars 2021)

    les gens dans les quartiers et les milieux fréquentés par les gens en voie de fusion profitent indirectement de leur rayon, par le biais d'une petite correction à leur mental à jamais inaperçue. bénefice un gros 1, droits d'auteur un gros 0

  • #119

    Edwige (mercredi, 31 mars 2021 05:45)

    Des corrections mentales il en existe de tous temps à notre insu, jusque dans la dernière seconde de la dernière heure. Ceux qui bénéficient, à leur insu, du taux vibratoire d'autrui sont ceux qui sont le moins imperméables à cette énergie, sans devoir payer un iota de quoi que ce soit, qui est déjà enfoui en eux. Le taux vibratoire de ces antennes a servi de levier de conscientisation pour ce qui est déjà là, mais qu'ils ne voyaient pas. Ainsi personne ne peut se targuer d'être enseignant ou instructeur car le temps des maîtres et définitivement révolu

  • #120

    josée (mercredi, 31 mars 2021 14:34)

    la perméabilité que connaît momentanément et à son insu une sensiblité portée au maximum... croisant l'émanation d'un étranger en voie de solarisation... voilà peut être comment un jour chacun accédera à la prémisse de son initiation

  • #121

    Mimi (mercredi, 31 mars 2021 19:51)

    pourrait on un jour alors arriver à substituer au travail individuel qui incombe à ce jour à l'égo, par le rayonnement vibratoire d'un autre être ?

  • #122

    Edwige (mercredi, 31 mars 2021 19:59)

    la sensibilité des corps subtils à fleur de peau est a double tranchant, on ne connait pas à l'avance le résultat de ce qui déteint sur soi ou autrui

  • #123

    Mimi (mercredi, 31 mars 2021 21:57)

    à défaut seulement capter les vibrations de l'instant

  • #124

    Josée (mercredi, 31 mars 2021 23:09)

    l'amour dans le fond c'est un genre d'équilibre où on ne cesse de respecter notre propre senti mais à l'intérieur d'une conscience qui ne cesse de prendre l'autre en considération

  • #125

    Edwige (jeudi, 01 avril 2021 11:43)

    parfois il est plus facile "d'idéaliser" ou de décrire une cause et ses effets, qui donne du bonus à la personnalité egotique. Comme toujours c'est sur le terrain de la "vraie vie bien terre à terre" que l'on sait si on est apte à considérer l'autre dans le mouvement de nos énergies qui, parfois dépassent les bornes de notre conscience, encore des tests pour nous montrer où nous en sommes "réellement" entre nos dires et nos actes (dichotomies)

  • #126

    josée (jeudi, 01 avril 2021 13:04)

    l'amour est un voeu pieux, quoiqu'il m'est personnellement accessible dans les plus forts affrontements

  • #127

    Edwige (jeudi, 01 avril 2021 17:10)

    l'affrontement perpétuel à de vieux relents vengeurs et karmiques, il est mieux de se vautrer sur un tapis moelleux qui sent le respect plutôt que la philosophe de l'amour pervers qui a un gout possessif de reviens-y

  • #128

    josée (jeudi, 01 avril 2021 18:35)

    l'amour est sans doute le concept le plus galvaudé de la civilisation et sa découverte au creux du conflit fut sans doute l'expérience la plus étonnante sur mon petit bonhomme de chemin

  • #129

    Mimi (jeudi, 01 avril 2021 21:41)

    les petits bonhommes de chemins mènent souvent aussi aux océans de bien-être, à moins de préférer les ruisseaux, les lacs ou rivières ou autres étendues, selon l'amour que l'on a pour l'un ou pour l'autre et auquel on souhaite... se rendre

  • #130

    Edwige (vendredi, 02 avril 2021 06:37)

    sur terre le concept amour n'a pas les ailes de son équivalent éthérique. Les sentiments confus, voire tordus, des humains sont encore trop proches du corps astralo-émotif pour rendre ses lettres de noblesse à ce Graal qui fait courir le monde

  • #131

    Mimi (vendredi, 02 avril 2021 09:52)

    de cet Amour aux ailes éthérées, bien trop inaccessible à tout ce qui ne lui ressemble pas

  • #132

    Edwige (vendredi, 02 avril 2021 12:00)

    cette inaccessibilité est lié à l'obligation de se détacher des illusions qu'on se fait de lui, ou faux espoirs de comblement de manques

  • #133

    Mimi (vendredi, 02 avril 2021 21:12)

    à la fin de toutes souffrances... l'Amour est son nom

  • #134

    Edwige (samedi, 03 avril 2021 02:13)

    un nom prononcé sans connotation spirituelle, ni émotivité astralisante

  • #135

    Mimi (samedi, 03 avril 2021 14:26)

    celui qui nous porte et portera à notre entière liberté d'Etre, à l'Etre infini par lui, que nous sommes

  • #136

    Edwige (samedi, 03 avril 2021 16:57)

    liberté d'être dans la libération de la gravité terrestre maintenue par la zone astrale

  • #137

    Mimi (lundi, 05 avril 2021 10:47)

    à l'image de l'être qui se tient dans ce monde sans être de ce monde

  • #138

    Edwige (mardi, 06 avril 2021 07:45)

    se sentir vivant dans ce monde sans lui appartenir

  • #139

    Mimi (mardi, 06 avril 2021 11:01)

    Etres au centre, oeuvrant en transit d'espace et de lignes de temps

  • #140

    Edwige (mardi, 06 avril 2021 11:52)

    en transit et prisonnier du temps terrestre, rien à voir avec le temps cosmique

  • #141

    Mimi (mardi, 06 avril 2021 12:39)

    ... temps cosmique qui lui maintient l'égo avec la tête hors de toute notion de temps

  • #142

    Edwige (mercredi, 07 avril 2021 08:19)

    notion de temps qui ne suit pas notre tête mais notre double

  • #143

    Mimi (mercredi, 07 avril 2021 14:35)

    le double sur lequel on peut que compter pour nous récupérer en chemin

  • #144

    Edwige (mercredi, 07 avril 2021 18:24)

    quand bien même il fusse bien tracé, dans le brouillard on a besoin de sa boussole interne pour cheminer en toute sécurité

  • #145

    Mimi (mercredi, 07 avril 2021 22:05)

    oui, des chemins bien tracés et pour causes... qui justifie la plus grande nécessité du double qui veille de près à nous (ré)orienter depuis l'éther à la terre où nous sommes, pour lui comme pour nous, égaré(e)s

  • #146

    Edwige (jeudi, 08 avril 2021 07:18)

    il est des égarements qui permettent de mieux nous retrouver en soi-même