SEPT



Modus operandi



Écrire commentaire

Commentaires: 76
  • #1

    Mimi (jeudi, 08 avril 2021 15:19)

    Du neuf, que du neuf.... nom pas son chiffre, mais du nombre indéfini d'infinis nouveaux de Tout... en tout et pour tout

  • #2

    Edwige (jeudi, 08 avril 2021 19:59)

    un renouvellement perpétuel de l'impermanent

  • #3

    Mimi (jeudi, 08 avril 2021 22:48)

    qui relève et ne dépend que d'un pur état d'esprit

  • #4

    Edwige (vendredi, 09 avril 2021 08:23)

    un état d'esprit qui détermine absolument toute notre météo interne

  • #5

    Mimi (vendredi, 09 avril 2021 10:46)

    il en va de l'étude de l'égo pour contrôler et régler le climat interne, indépendamment des éléments et événements climatiques intérieurs/extérieurs

  • #6

    Edwige (samedi, 10 avril 2021)

    tout est lié... mais n'attirons-nous pas ce que nous sommes en réalité à l'intérieur de nous?

  • #7

    Mimi (samedi, 10 avril 2021 13:17)

    non et oui serait ma réponse car si en 1ière étape involutive des programmations ont été imposés à l'égo alors oui lorsque celui-ci remonte son étape évolutive, pour qu'il se conscientise

  • #8

    Edwige (samedi, 10 avril 2021 18:14)

    Une conscientisation qui débouche sur un savoir illimité

  • #9

    Mimi (dimanche, 11 avril 2021 12:49)

    peu à peu révélé à la mesure des nécessités

  • #10

    Edwige (lundi, 12 avril 2021 09:40)

    la nécessité fait loi, on passe outre les obligations conventionnelles

  • #11

    Mimi (lundi, 12 avril 2021 11:23)

    là où toutes les limites cessent la nécessité créative (re)commence

  • #12

    Edwige (mardi, 13 avril 2021 08:27)

    là où il y fin il y à forcément recommencement, la roue ne cesse jamais de tourner

  • #13

    Mimi (mardi, 13 avril 2021 10:44)

    mais toujours sur de nouvelles pistes créatives

  • #14

    Edwige (mercredi, 14 avril 2021 07:54)

    une créativité qui puise son énergie dans un flot incessant et continue

  • #15

    Mimi (vendredi, 16 avril 2021 10:55)

    prolongement, extension, expansion de l'être dans toute sa dimension du sans fin de lui-même

  • #16

    Edwige (vendredi, 16 avril 2021 18:44)

    pour goûter à son infinité l'être doit connaître la certitude de son infinitude

  • #17

    Mimi (samedi, 17 avril 2021 15:52)

    qui lui offre sa "crisse de paix" ;-)

  • #18

    Edwige (lundi, 19 avril 2021 07:03)

    une paix à ne pas confondre avec le bonheur aussi fuyant qu'une savonnette sous l'eau

  • #19

    Mimi (lundi, 19 avril 2021 13:46)

    de cette impermanence, ce bonheur se reconnaît à ce qu'il dépend toujours de qlq chose venant de l'extérieur à soi

  • #20

    Edwige (mardi, 20 avril 2021)

    l'extérieur de soi qui imprime des mirages aussi trompeurs que des sables mouvants

  • #21

    Mimi (mercredi, 21 avril 2021 13:17)

    il suffit de voir la pièce de théatre qui ne fait que s'animer pour apercevoir toutes les ficelles cachées derrière le rideau

  • #22

    josée (mercredi, 21 avril 2021 20:42)

    à partir du jour où on voit que tout est théâtre, on le découvre couche par couche, le deus ex macchina à l'oeuvre derrière ce théâtre

  • #23

    Edwige (jeudi, 22 avril 2021 10:36)

    c'est une découverte de chaque personnage que nous avons interprétés, dont la mémoire refait surface dès qu'elle se fait réactiver par un évènement qui la titille

  • #24

    josée (jeudi, 22 avril 2021 13:00)

    dur de se sentir à égalité avec dieu quand on peut pas lui mettre dans la face sa psychanalyse à lui, parce que les personnages que lui a interprétés, c'est encore notre propre psychanalyse

  • #25

    Edwige (jeudi, 22 avril 2021 13:20)

    en crevant les yeux de dieu il ne reste plus que des énergies traversantes qui exploitent les filons de notre programmation et les besoins d'expériences de l'âme luciférisée

  • #26

    josée (jeudi, 22 avril 2021 14:23)

    dans la série je suis charlie, je suis george floyd etc, je suis cain
    qui pirouette sur lui même et annihile le regard d'opprobe qui partout le harcelait

  • #27

    Edwige (jeudi, 22 avril 2021 14:53)

    nous devons tuer notre ego pour le ressusciter de ses cendres, un crime qui ne salit pas les mains mais nous éclabousse la face par les vociférations lancinantes de cet ego gisant

  • #28

    Mimi (jeudi, 22 avril 2021 21:41)

    jusqu'à ce que cette âme soit aussi suffisamment écoeurantérisée pour se rallier à l'ego qui reprend son droit et autorité

  • #29

    Edwige (vendredi, 23 avril 2021 11:07)

    l'âme souffre aussi, elle le fait savoir par l'expulsion de son énergie émotive souterraine qui déclenche la volonté, chez l'ego, de prendre le taureau par les cornes pour transformer sa vie

  • #30

    josée (vendredi, 23 avril 2021 11:59)

    nos divers corps qui d'heure en heure toujours transpirent de vieilles sueurs sulfureuses s'inscrivent malgré toute apparence dans une hygiène supérieure par laquelle l'ego peut établir son petit constat et enclencher sa purge

  • #31

    Edwige (samedi, 24 avril 2021 04:44)

    de purge en purge, ces purgations, loin d'être un purgatoire, en viennent à bout de certaines constipations mentales

  • #32

    Josée (samedi, 24 avril 2021 22:15)

    parfois, pour se sentir déconstipé, il faut s'être déshypnotisé d'un parasite mental parfaitement nouveau et insoupçonné

  • #33

    Edwige (dimanche, 25 avril 2021 10:10)

    le mental reste hpnotisable, tant qu'il est en quête de valorisation de lui même, par les failles dans lesquelles se faufile l'intrus qui le met sur un piédestal à son insu

  • #34

    josée (lundi, 26 avril 2021 11:40)

    une étape arrive où l'ego n'a plus tant le problème de se laisser trimballer à son insu sur sa valeur etc, mais celui de se faire trimballer émotionnellement en conjoncture avec ces idées sur sa valeur. il perçoit la manipulation, ce n'est pas de lucidité qu'il manque. il manque de volonté de détachement, de paix et de neutralité face à ces jeux de l'esprit.

  • #35

    Mimi (lundi, 26 avril 2021 16:19)

    peut on dire alors que les seuils d'écoeurantites aiguës n'ont pas encore étaient atteints ?

  • #36

    Josée (lundi, 26 avril 2021 20:33)

    un test courant c'est quand on croit être lucide et comprendre sur quoi on est testé... et qu'on est pris dans une frustration irrésoluble dont on croit pouvoir comprendre la dynamique.
    c'est le genre de test où on a le mental inférieur en mal d'être intégré, c'est à dire en mal d'être neutralisé dans du désir de comprendre. comprendre est un désir. c'est un réflexe inconscient qui fait que quand on ne comprend plus rien, on désire comprendre. mais ça fait juste plus souffrir psychologiquement. c'est la volonté qui ravive le besoin de paix. au nom de notre besoin réel de paix, aussi normal soit ce désir, on n'en apprend pas moins à le tasser très volontairement.

  • #37

    Mimi (mardi, 27 avril 2021)

    en fait il semble bien plus apaisant de laisser se dire ou faire... frustration et autres... sans donner prise au test de comprendre là où bien souvent cela n'apporte rien de plus si ce n'est l'illusion de raccrocher son égo d'une façon ou d'une autre à cette existence par l'intermédiaire de quelqu'un ou à quelque chose intérieur ou extérieur à soi et par volonté qui se rend activement passive, laisser simplement circuler tout ça, ignorer et voir qu'en fait cela disparaît comme c'est venue, jusqu'à ce que ces énergies s'épuisent d'elles-mêmes, fautes de les alimenter

  • #38

    Josée (mardi, 27 avril 2021 15:38)

    très juste. il y a cette circulation de vieilles énergies de désir en préambule à la volonté, cette énergie qui n'est pas un désir mais qui en prend le relai après qu'on s'en soit dégoûté, c.a.d. après que l'ego ait réalisé le besoin de sevrer ses vieux désirs, c.a.d. après que l'ego ait permis que la volonté (re)prenne sa place aux dépens du désir. alors l'ego, toujours un peu gaga, observe comment la volonté neutralise le désir en le maintenant sevré avec une force qui ne peut venir que du fait qu'elle lui est tellement plus multidimensionnellement naturelle que le désir

  • #39

    Mimi (mercredi, 28 avril 2021 15:11)

    oui tout à fait, dans cette observance toujours plus libérateur et générateur de nouvelles énergies en vue d'autres sommets

  • #40

    Josée (mercredi, 28 avril 2021 20:51)

    en physique quantique, ils ont découvert que là aussi l'observation créée l'événement

  • #41

    Mimi (jeudi, 29 avril 2021 10:28)

    effectivement, on réalise combien la vibration se prolonge à l'observation de celui qui l'a crée, ce qui implique, témoigne et concrétise toujours plus, combien l'être est créateur avant d'être créature

  • #42

    Edwige (jeudi, 29 avril 2021 11:53)

    nous sommes toujours créatures, cette fois de nous-même par notre volonté et notre énergie nouvelle devenue "réellement" créative

  • #43

    Mimi (jeudi, 29 avril 2021 12:17)

    autrement dit à l'étape où l'ego devient maître DANS sa programmation

  • #44

    Edwige (jeudi, 29 avril 2021 12:29)

    qui devient petit maitre à l'intérieur des contours de sa programmation, sans user et abuser car la maitrise de maître se fait à petit pas et non dans des revendications syndicales qui font toujours flop...

  • #45

    Josée (jeudi, 29 avril 2021 19:30)

    l'ego petit maître se décline en niveaux d'intensité qui vont du syndicaliste qui passe des commandes à l'esprit à l'ouvrier qui boude, ouvrier qui rumine des désirs et les laisse lettres mortes en soupirant

  • #46

    Edwige (jeudi, 29 avril 2021 19:42)

    Pour renouveler ses mandats le syndicaliste, également ouvrier frustré, défendra bec et ongle l'ego petit maître qui boude devant sa paie ou rumine devant ses revendications laissées pour comptes, à débiter lors de sa prochaine concertation avec lui-même

  • #47

    josée (vendredi, 30 avril 2021 08:43)

    la polarisation naturelle des attitudes de l'inconscience nous a fait développer nos "personnages" par paires d'extrêmes opposés

  • #48

    Edwige (vendredi, 30 avril 2021 08:49)

    des extremophiles nécessaires pour faire savoir qu'au "mental volontaire et intelligent" rien n'est impossible

  • #49

    josée (vendredi, 30 avril 2021 18:21)

    après les exploits sur la scène au profit d'un jeu donné d'images, les exploits derrière la scène à notre plus grand profit

  • #50

    Edwige (samedi, 01 mai 2021 04:38)

    ce qui se passe en coulisse est souvent plus "excitant" en accouchement de soi que sur le devant de la scène où tout est sous contrôle

  • #51

    Mimi (samedi, 01 mai 2021 13:53)

    peut-être bien que si les personnages des coulisses se permettaient d'interpréter leur rôles réels sur le devant de la scène, ils finiraient en HP pour oser interpréter ce qui à la vue de tous leurs publics, leurs seraient insupportables de reconnaître... d'eux-mêmes ?

  • #52

    josée (samedi, 01 mai 2021 17:50)

    l'incapacité de se donner nos droits légitime est subliminale mais sera abandonnée à mesure qu'on s'individualisera vis à vis la mémoire collective qui a mis des millénaires à nous conditionner à ce jeu video subliminal

  • #53

    Edwige (samedi, 01 mai 2021 19:48)

    il est de ces jeux virtuels plus réalistes que subliminaux mais qui n'ont de réels que l'adrénaline qu'il sécrètent pour se fouetter le sang

  • #54

    Mimi (dimanche, 02 mai 2021 16:33)

    l'astral a encore de beaux jours d'assurer aussi longtemps que les egos adhèrent et cautionnent cette virtualité, faute de volonté pour inverser ce monde virtuel en monde Réel

  • #55

    josée (lundi, 03 mai 2021 15:05)

    le haut astral avec toutes ces âmes très évoluées va finir par comprendre que ça ne les aide en rien de faire adhérer les egos spirituels à leurs édits de gentillesses et qu'il leur faut se réincarner à tout prix

  • #56

    Edwige (lundi, 03 mai 2021 22:48)

    il leur faut se réincarner pour comprendre ce que veut dire: "cessez d'être gentils, soyez vrais", le temps des bisounours est révolu

  • #57

    Mimi (mardi, 04 mai 2021 11:28)

    Plus de soumission à aucune entité, ni de saints à prier, enfin place au réel, qui dégage les faux pouvoirs, et restitue à chacun(e) son entière et cosmique Etreté

  • #58

    josée (mardi, 04 mai 2021 12:39)

    sans conscience sans cesse ressaisie, c'est subliminalement que je suis gentille avec tout le monde incluant avec mes fournisseurs de gentillesse subliminaux eux mêmes, alors même qu'ils m'approvisionnent dans cette attitude du haut de leur haut astral

  • #59

    Edwige (mardi, 04 mai 2021 14:13)

    l'habit de la gentillesse ne fait pas le moine

  • #60

    josée (mardi, 04 mai 2021 15:06)

    le mot gentillesse commence à perdre ses plumes blanches

  • #61

    Mimi (jeudi, 06 mai 2021 10:53)

    le discernement reste de mise, aucun cadeau ni de pitié envers l'anti-homme déguisé en bon pasteur

  • #62

    josée (jeudi, 06 mai 2021 12:15)

    garder à l'esprit de vérifier si on est libre ou esclave de la pulsion qu'on veut vibrer, et si oups déjà l'erreur est commise, en prendre la leçon sans plus de façon

  • #63

    Mimi (samedi, 08 mai 2021 12:15)

    oui, tt à fait, subtil aussi peut être le piège... la saine colère peut ou pas se justifier selon les cas, tant que l'émotion ne domine pas, ni embarque avec elle l'ego... il arrive aussi ce temps où même "le mal" trouve sa place et sa raison, dans une indifférence totale et absolue

  • #64

    Josée (samedi, 08 mai 2021 21:01)

    comment développer une conscience de notre inconscience, ou une indifférence à notre errance... sans l'inconscience et l'errance ?

  • #65

    Edwige (lundi, 10 mai 2021 08:36)

    en s'habitant dans l'instant présent et nulle part ailleurs

  • #66

    josée (lundi, 10 mai 2021 09:48)

    le pouvoir du moment prèsent n'est il pas celui de l'ego à intégrer ce passé que le moment subliminalement ramène ?

  • #67

    Edwige (lundi, 10 mai 2021 12:13)

    ça dépend des egos, certains n'ont rien de récurrent en pensées du passé mais en pensée du présent qui construit l'avenir

  • #68

    josée (lundi, 10 mai 2021 19:38)

    l'écoeurement est un court circuit qui dévie le survoltage vers la terre où il s'engouffre, refermant sa boucle, et restituant à l'ego sa propre disponibilité

  • #69

    Mimi (mardi, 11 mai 2021 14:00)

    réaliser déjà, ici et maintenant en ce monde, toutes ces multiplicités de fonctionnements d'egos permet d'appréhender ...un pti peu, ceux d'autres univers... que de richesses cette infinité

  • #70

    Josée (mardi, 11 mai 2021 14:51)

    parce qu'elle est due à travailler directement avec l'énergie sous toutes ses formes, la conscience, née ou non ici bas, est une pure volonté de liberté par rapport au phénomène de l'attachement

  • #71

    Mimi (jeudi, 13 mai 2021 11:36)

    me vient l'image d'un jongleur qui lance et reçoit... il "joue", il jongle, il articule, il use, abuse ou s'amuse aussi parfois, se testant aussi de ses capacités à envoyer plus ou moins loin et haut les énergies qu'il s'est lui-même choisi ou qui lui ont été mis entre ses mains, jusqu'à devenir parfaitement scient et libre de tout support pour avoir atteint sa propre et pleine énergie créatrice

  • #72

    Edwige (vendredi, 14 mai 2021 03:00)

    et ceci par l'énergie déployée de sa volonté

  • #73

    Mimi (vendredi, 14 mai 2021 11:12)

    volonté = maître mot et mot de passe pour l'accès à notre délivrance

  • #74

    Edwige (lundi, 17 mai 2021 11:00)

    ce maître mot VOLONTE qui ne peut être dévoyé, comme le mot amour, car dans cette énergie il n'y a que "passage à l'acte" de son mouvement et non discursion passive de l'intellect réflectif

  • #75

    Mimi (lundi, 17 mai 2021 16:30)

    oui, tt à fait, comme on reconnait un arbre à ses fruits, l'ego se défini et se reconnait par le résultat de son travail réellement, concrètement réalisé

  • #76

    Edwige (lundi, 17 mai 2021 21:20)

    encore c'est ça... l'ego est le reflet de ce qu'il est, non pas de ce qu'il croit ou dit être