SIX



Modus operandi



Écrire commentaire

Commentaires: 71
  • #1

    Mimi (jeudi, 08 avril 2021 15:19)

    Si le plan Morontiel nous est conté, je compte bien m'y rendre... un jour

  • #2

    Edwige (jeudi, 08 avril 2021 19:56)

    alors ne perdons pas le nord sachant que ce plan éternel est au sud systémique, y penser à deux fois lorsque les pôles seront inversés

  • #3

    Mimi (jeudi, 08 avril 2021 22:47)

    Nous oeuvrons à garder le cap ;-) ensuite... où que l'on soit, le jour et l'heure venus, alors nous saurons... vibrantes de ce savoir événementiel, la boussole + GPS en "automatique systématique" nous (r)assure que nous ne perdrons plus le sud systémique

  • #4

    Edwige (vendredi, 09 avril 2021 08:22)

    le sud systémique qui reviendra à sa place originelle après avoir été renversé de multiples fois pour les besoins évolutifs de la terre et son système planétaire dedans, dessus, dessous, dehors

  • #5

    Mimi (vendredi, 09 avril 2021 10:09)

    de même que l' Homme nouveau, qui aura réintégrer en lui-même son centre identitaire cosmique... revenant à sa place originelle

  • #6

    Edwige (samedi, 10 avril 2021 02:24)

    pas de secret chaque chose à sa place et les vaches seront bien gardées

  • #7

    Mimi (samedi, 10 avril 2021 13:06)

    ;-) ;-) ;-) plus aucun mystère.... jamais... voilà qui enfin va nous changer, ravivant tout ce que l'on est, ce que l'on sait... le monde de la mort à jamais dans les oubliettes, qui elles mêmes sembleront ne jamais avoir existé

  • #8

    Edwige (samedi, 10 avril 2021 18:13)

    fin de chapitre, on réécrit de nouvelles aventures de l'humain "différent" dans un autre série à rebondissements

  • #9

    Mimi (dimanche, 11 avril 2021 12:47)

    et prolongement qui génère en filigrane son nouveau rythme d'harmonie et de beauté

  • #10

    Edwige (lundi, 12 avril 2021 09:39)

    calme, harmonie et beauté seuls attributs de la crisse de paix...

  • #11

    Mimi (lundi, 12 avril 2021 11:20)

    dans laquelle il fait si bon vivre dans l'abandon originel maîtrisé à sa liberté créatrice

  • #12

    Edwige (mardi, 13 avril 2021 08:26)

    cet abandon originel qui n'est pas un grattage de nombril réflectif, mais une observation éclairée du chemin parcouru pour en arriver là

  • #13

    Mimi (mardi, 13 avril 2021 10:41)

    ;-) oui dans cet abandon originel peut on dire qu'il contient en lui toute l'énergie des récurages et polissages du fond des écuries

  • #14

    Edwige (mercredi, 14 avril 2021 07:53)

    dans ces écuries on ne réfléchi plus on nettoie dans les moindres recoins

  • #15

    Mimi (vendredi, 16 avril 2021 10:53)

    quand on est à l'oeuvre plus de place à la réflexion l'esprit pourtant présent s'occupe de tout superviser ... sans intervention

  • #16

    Mimi (samedi, 17 avril 2021 15:51)

    je poursuis sur ma phrase écourtée... sans intervention ... le mental se fait vide, juste centré sur la tâche a accomplir

  • #17

    Edwige (lundi, 19 avril 2021 07:02)

    le temps présent permet d'être concentré dans la nanosconde du moindre de nos accomplissements

  • #18

    Mimi (lundi, 19 avril 2021 13:43)

    ce temps présent qui, par un travail de volonté aura permis un état d'esprit qui devient naturellement... naturel

  • #19

    Edwige (mardi, 20 avril 2021 07:01)

    état d'esprit linéaire que plus rien ne vient perturber

  • #20

    Mimi (mercredi, 21 avril 2021 13:14)

    arrivé là... l'ego tient déjà là, le bon bout, le reste se déroule, il accompagne le mouvement

  • #21

    josée (mercredi, 21 avril 2021 20:47)

    les cordages, les ficelles, les métaphores, ou cherche parmi tout ça le bon bout de fil, notre fil d'ariane. mais c'est dur d'avoir le calme sous les cris des capitaines qui se partagent notre théâtre quand ce n'est pas des directeurs de théâtre qui crient sur notre bateau

  • #22

    Edwige (jeudi, 22 avril 2021 10:34)

    le fil d'ariane est comme le fil du rasoir, une excellente centricité permet de ne pas se laisser distraire des ambiances extérieures à soi

  • #23

    josée (jeudi, 22 avril 2021 12:55)

    notre mental comporte un portail interplanaire duquel on sort rapidement, qu'on se soit permis un minuscule pas de côté ou un grand abandon à un lointain égrégore

  • #24

    Edwige (jeudi, 22 avril 2021 13:22)

    un portail interplanétaire dont nous avons la clef mentale, éventuellement un passe-partout au cas où

  • #25

    Mimi (jeudi, 22 avril 2021 21:31)

    on apprend à circuler dans ces couloirs et à en reconnaître tous les panneaux indicateurs et au moindre signal d'alerte on dispose du pass

  • #26

    Edwige (vendredi, 23 avril 2021 11:10)

    ou d'un coupe coupe quand ces couloirs sont emboutellés

  • #27

    josée (vendredi, 23 avril 2021 11:52)

    le mental est un univers autonome où des problématiques spécifiques sont résolus par des outils extrêmement définis. imaginaires et temporaires ces outils mentaux sont pourtant d'une parfaite efficacité

  • #28

    Edwige (samedi, 24 avril 2021 04:42)

    on arrête pas le progrès... y compris dans la boite à outils éthériques

  • #29

    Josée (samedi, 24 avril 2021 22:26)

    désireux de solutionner chaque impasse, on se place à l'affût de l'intelligence qui y arrivera. et pourtant c'est de la volonté qu'il faut démarrer, parce que chaque intelligence nouvelle de la gamique, après avoir servi et s'être avérée précieuse, s'avèrera pourtant éventuellement comme étant un outil jetable

  • #30

    Edwige (dimanche, 25 avril 2021 10:04)

    la volonté, seul outil présentement écologique et inaltérable, est le maître mot qui façonne nos journées et font de nous ce que nous devenons. C'est le reflet de la puissance de la volonté qui parvient au résultat, qu'il nous plaise ou non

  • #31

    josée (lundi, 26 avril 2021 11:44)

    on peut avoir un mauvais rapport à l'intelligence, s'y accrocher, l'idéaliser, la ramancher, la voir où elle n'est pas, y croire. mais comment avoir un mauvais rapport à la volonté ? elle est notre réalisation !

  • #32

    Mimi (lundi, 26 avril 2021 17:41)

    celle qui fait de l'individu animalisé à l'égo humanisé, de la personnalité à la personne, de l'hommerie à l' homme.. la volonté est le pont qui mène l'ego sur son autre rive éthérée en lui-même, à son Etreté

  • #33

    Josée (mardi, 27 avril 2021 15:20)

    l'ego se projette ailleurs , il nie le réel, il est encore attaché à ce mirage qui l'empêche de réaliser où il est réellement

  • #34

    Mimi (mercredi, 28 avril 2021 14:54)

    l'ego ne se connait qu'à partir de ses mémoires auxquelles il est identifié depuis si longtemps qu'il doit peu à peu se reconnaître dans le réel de lui-même qui par le double ré- apprivoise

  • #35

    Josée (mercredi, 28 avril 2021 20:48)

    la longueur de temps permet au contact âme esprit de se répéter et ainsi à l'ego de déplacer son identification réflexe de la première au second

  • #36

    Mimi (jeudi, 29 avril 2021 10:22)

    je vois là le balancier où l'ego tend, tantôt à l'âme tantôt à l'esprit... l'un pèse parfois plus dans la balance que l'autre et l'ego lui, au milieu apprend à les équilibrer, réajuster dans leur justes proportions et les faire fusionner en lui-même

  • #37

    Edwige (jeudi, 29 avril 2021 11:51)

    l'âme mâte l'ego, l'esprit le burine, entre les deux il a intérêt à en sortir transparent... pour rejoindre son double

  • #38

    Mimi (jeudi, 29 avril 2021 12:15)

    l'étau se resserre toujours plus sur l'ego, cette prise en sandwich fini(ra) bien par le fondre et confondre à une seule et même note vibratoire de son propre feu cosmique

  • #39

    Edwige (jeudi, 29 avril 2021 12:33)

    il se resserre tel un tube de dentifrice dont le contenant est parti en fumée alors que lui renaitra de ses cendres :-)

  • #40

    Josée (jeudi, 29 avril 2021 19:23)

    pour que le tube de pâte à dents (l'äme) se vide (s'exprime), il est nécessaire dans un premier temps, qu'une main cosmique arrive à son insu et le comprime... jusqu'à ce que la souffrance psychologique de l'âme fasse place à de la souffrance vibratoire. alors la compression cesse et l'ego réalise l'existence de la main cosmique

  • #41

    Edwige (jeudi, 29 avril 2021 19:29)

    la souffrance subjective et la souffrance objective sont toutes deux reliées à des registres émotionnels, sauf que dans l'objectivité l'écran de fumée se dissipe et nous montre ce qui se joue et se trame à notre insu, en arrière-plan de la dramaturgie factice

  • #42

    josée (vendredi, 30 avril 2021 08:40)

    on dit que quand le disciple est prêt, le maître apparaît. c'est un peu la même chose avec la subjectivité et l'objectivité. quand on s'est suffisamment dèbattu et épuisé de mariner dans notre subjectivité, arrive l'objectivité qui fait se volatiliser l'ècran de fumèe et montre noir sur blanc ce qui nous y maintenait

  • #43

    Edwige (vendredi, 30 avril 2021 08:46)

    une métaphore toujours d'actualité pour nous faire voir l'envers du décors, souvent moins sombre qu'on le croyait

  • #44

    josée (vendredi, 30 avril 2021 18:16)

    rien n'est sombre si on ne regarde pas d'un regard "ténébreux"

  • #45

    Edwige (samedi, 01 mai 2021 04:39)

    le ténébreux est un vampire qui use et abuse de la lumière des autres

  • #46

    Mimi (samedi, 01 mai 2021 13:40)

    qui file tel un lâche déguisé en macaque aussitôt que l'ego le démasque !

  • #47

    josée (samedi, 01 mai 2021 20:15)

    rien comme de garder le genou ferme pour dissiper les instincts animaux de l'entourage

  • #48

    Edwige (samedi, 01 mai 2021 20:19)

    nous sommes le centre névralgique de notre animalité qui, par ses phéromones, excite l'animalité d'autrui

  • #49

    Mimi (dimanche, 02 mai 2021 16:19)

    bin, avec internet on est du bon côté à ce niveau là ;-) ;-) ;-)

  • #50

    josée (lundi, 03 mai 2021 15:09)

    les expressions "donner l'exemple" ou "prendre l'exemple" n'ont jamais pu s'incarner avant qu'on comprenne objectivement les divers niveaux énergétiques de nos échanges

  • #51

    Edwige (lundi, 03 mai 2021 22:45)

    comprendre objectivement les différents niveaux énergétiques des échanges sous entend être sur la même longue d'onde universelle, peut importe le moyen expressif si la vibration mentale l'emporte sur l'intellect

  • #52

    Mimi (mardi, 04 mai 2021 11:23)

    la richesse de l'échange vibratoire se confirme par le plaisir, l'énergie vitalisante qu'il procure

  • #53

    josée (mardi, 04 mai 2021 12:33)

    l'échange entre les personnes vitalise dans chaque personne sa communication avec les circuits de l'intelligence

  • #54

    Edwige (mardi, 04 mai 2021 14:07)

    circuit de l'intelligence de l'énergie du double, pas le circuit "ronflant" de l'intelligence mécanique de l'intellect

  • #55

    josée (mardi, 04 mai 2021 15:04)

    l'accès à l'intelligence réelle se développe à partir des tests qui vingt quatre heures sur vingt quatre font voir à l'ego l'un ou l'autre de ses corps en pleine dérive au large de toute intelligence réelle

  • #56

    Mimi (jeudi, 06 mai 2021 10:48)

    l'ego cumule de l'expérience tant que celle ci n'est pas encore le résultat d'énergie vibratoire, qui ensuite alors n'a plus nécessité de la moindre réflexion, puisqu'en mode automatique au savoir direct : intelligence réelle

  • #57

    josée (jeudi, 06 mai 2021 12:23)

    l'expérience durant l'évolution n'est pas la même que l'expérience durant l'involution. même la réflexion et l'influence des morts diffèrent avant et après. après (après le début de la conscience), tout est instrumental pour exposer l'âme à l'esprit afin d'amincir le voile expérimental qui englobe l'ego

  • #58

    Mimi (samedi, 08 mai 2021 12:10)

    la partition évolutive étant déjà rédigée depuis les éthers, l'ego a à (re)trouver sa centricité afin d'en percevoir au fur et à mesure sa résonnance vibratoire

  • #59

    Josée (samedi, 08 mai 2021 20:58)

    la découverte des fréquences, c'est l'expérience d'un long déplacement vers le centre de la couronne mémorielle de l'âme, là ou vibrent les circuits universels

  • #60

    Edwige (lundi, 10 mai 2021 08:35)

    se caler sur sa propre fréquence radio c'est habiter parfaitement son cerveau, pont vers les plus hautes fréquences universelles

  • #61

    josée (lundi, 10 mai 2021 09:43)

    se caler sur sa propre fréquence radio, habiter parfaitement son cerveau, c'est optimiser la présence ici de son réel

  • #62

    Edwige (lundi, 10 mai 2021 12:15)

    optimiser la présence du réel se fait en vivant toutes les nanosecondes du présent

  • #63

    josée (lundi, 10 mai 2021 19:34)

    comme thématiques méditatives, passé et avenir n'ont plus la cote

  • #64

    Mimi (mardi, 11 mai 2021 13:55)

    le présent ne permet plus d'échappatoire... parfait pour nous inviter éventuellement à transmuter ce qui doit l'être, sur le champ

  • #65

    Josée (mardi, 11 mai 2021 14:44)

    "le présent", synonyme de "programmation" comme dans la phrase "le présent ne permet plus d'échappatoire"
    et... "le présent", synonyme de porte d'entrée de notre pouvoir face à la programmation
    car le présent est le petit point dans le remps où on peut transmuter ce qui doit l'être, sur le champ

  • #66

    Mimi (jeudi, 13 mai 2021 11:22)

    ce champ, où nous est offert tous les possibles

  • #67

    Edwige (vendredi, 14 mai 2021 02:59)

    transmuter sur le champs ce qui nous dérange intérieurement à condition d'accepter que ce ne soit pas que des mots, passage à l'acte oblige

  • #68

    Mimi (vendredi, 14 mai 2021 11:10)

    on ne saurait jouer bien longtemps à faire semblant, sans que le savoir ne fasse office de rappel que ce qui n'est pas fait sur le champ, n'est que partie remise... alors, tout dépend ensuite de sa volonté à jouer les prolongations ou bien passer à un autre niveau de conscience

  • #69

    Edwige (lundi, 17 mai 2021 10:54)

    en effet la partie de Ping-pong est toujours remise lorsque l'ego à peine à monter à l'étage au-dessus

  • #70

    Mimi (lundi, 17 mai 2021 16:24)

    la conscientisation grandissante, ce genre de sport peut de moins en moins faire l' affaire lorsqu'on voit le compteur défilé

  • #71

    Edwige (lundi, 17 mai 2021 21:21)

    la souplesse des articulations n'égale pas celle des neurones qui le reste à jamais