TROIS



Modus operandi



Écrire commentaire

Commentaires: 78
  • #1

    Mimi (jeudi, 08 avril 2021 15:17)

    Retrouver la mémoire de qui l'on est, nous fait perdre celle de qui nous ne sommes pas

  • #2

    Edwige (jeudi, 08 avril 2021 19:51)

    nous ne sommes pas le résultat de nos souvenirs mais celui des énergies d'expériences des évènements associés à ces mémoires

  • #3

    Mimi (jeudi, 08 avril 2021 22:36)

    OUF pour nous... car alors, lorsque toutes identifications mémorielles auront cessé, l'égo redevenu Libre, vivra la pleine richesse d'énergie de son savoir expérientiel qui lui subsistera

  • #4

    Edwige (vendredi, 09 avril 2021 08:14)

    l'homme intégral est libre de la densité terrestre pour expérimenter son pouvoir éthérique dans la matière

  • #5

    Mimi (vendredi, 09 avril 2021 09:50)

    un égo qui voit et vit sa "re"naissance cosmique pour la 1ière fois dans son corps/ matière

  • #6

    Edwige (samedi, 10 avril 2021 02:22)

    cette matérialisation, issue des énergies d'expériences, n'auraient pu être possible sans celles-ci

  • #7

    Mimi (samedi, 10 avril 2021 12:51)

    après avoir bien trempé dans la marmite du plan matériel... l'Homme nouveau riche de toutes ses saveurs, sera alors indigeste pour les forces qui l'auront si longtemps passé à la moulinette et cuisiné

  • #8

    Edwige (samedi, 10 avril 2021 18:07)

    cet homme-là sera atomiquement armé d'un répulsif éthérique qui repoussera spontanément tout ce qui ne correspond pas à son taux vibratoire

  • #9

    Mimi (dimanche, 11 avril 2021 12:31)

    il en va ainsi de la loi Réelle cosmique atomique lorsque l'homme ayant retrouvé une fréquence vibratoire lui assurant son identité originelle retrouvée plus aucune supercherie astralisée ne peut se permettre de l'atteindre l'enfreindre ou le berner

  • #10

    Edwige (lundi, 12 avril 2021 09:35)

    car devenu extralucide rien n'échappe à ses yeux de lynx

  • #11

    Mimi (lundi, 12 avril 2021 11:08)

    oui ;-) des yeux de lynx et y en a même qui repère les parapluies au milieu de la jungle (clin d'oeil)

  • #12

    Edwige (mardi, 13 avril 2021 08:21)

    la clairvoyance et la sensibilité associée ont des effets surprenants

  • #13

    Mimi (mardi, 13 avril 2021 10:28)

    et ho combien naturels pourtant dans ce retour à l'état originel

  • #14

    Edwige (mercredi, 14 avril 2021 07:50)

    un état originel éthérique avec le bonus de l'énergie des expériences terrestre

  • #15

    Mimi (vendredi, 16 avril 2021 10:35)

    dans sa descente l'homme lumière sera passé d'un ego involutif à l'homme devenu humain à l'homme nouveau et par cette évolution aura vécu et payé le prix fort pour ramener en lui cette énergie expérientielle

  • #16

    Edwige (vendredi, 16 avril 2021 18:38)

    payer le prix fort pour cette énergie d'expérience conduit assurément vers la fusion atomique de la conscience qui n'a pas de prix

  • #17

    Mimi (samedi, 17 avril 2021 15:35)

    dans le malheur de l'homme, de ce qu'il aura dû traverser, une bonne chose que de savoir puis de vivre un jour en lui, la fusion atomique de sa conscience qui marquera la fin de son expérience et le renouveau de sa Vie

  • #18

    Edwige (lundi, 19 avril 2021 06:58)

    le renouveau est dû, en grande partie, à la volonté de se soumettre à l'épreuve de ce renouveau

  • #19

    Mimi (lundi, 19 avril 2021 13:35)

    en passant par l'épreuve imposée et subit puis par l'épreuve imposée et volontairement neutralisée

  • #20

    Edwige (mardi, 20 avril 2021 06:58)

    tout ce qui est neutralisé est empêché de s'introduire dans ce qui reste de nos failles

  • #21

    Mimi (mercredi, 21 avril 2021 13:01)

    autant user à volonté de cette neutralité afin que la seule lumière qui puisse passer soit celle de notre double éthérique

  • #22

    josée (mercredi, 21 avril 2021 20:57)

    on n'est pris en dèfaut que par notre propre magnétisme latent

  • #23

    Edwige (jeudi, 22 avril 2021 10:28)

    ce qui est latent est déjà en devenir quelque part et existe autre part pour magnétiser cette latence

  • #24

    josée (jeudi, 22 avril 2021 12:41)

    le système qui nous traficote est immense. juste de le réaliser demande de ne plus nous voir tout petits nous mêmes

  • #25

    Edwige (jeudi, 22 avril 2021 13:28)

    notre grandeur est à la hauteur des lunettes objectives que l'on porte. Plus elles ont un focus grand écran et circulaire plus il y a de chance que l'ego y perde son narcissisme

  • #26

    Mimi (jeudi, 22 avril 2021 21:06)

    de même lorsqu'on regarde aussi tout à la loupe pour réaliser combien sans cela notre vision est bien limitée

  • #27

    josée (vendredi, 23 avril 2021 11:33)

    étant sur terre pour se faire brasser expérientiellement, on est affublé d'un regard restreint à notre propre échelle de grandeur. mais on est en voie de sortir de ce téléroman qui nous prive d'accès au cosmos et au microcosme

  • #28

    Edwige (vendredi, 23 avril 2021 11:38)

    nous vivons une époque formidable de transmutations en devenir, pourvu qu'on prête le flan à ces grandes transformations, autant que petites et ou insignifiantes de prime abord

  • #29

    josée (samedi, 24 avril 2021 02:19)

    le paroxysme du senti se cache loin des magnétudes dans ce qui nous vient naturellement quand on lâche prise des magnétudes et de la spiritualisation de l'interprétation qu'on fait de nos besoins

  • #30

    Edwige (samedi, 24 avril 2021 04:32)

    nous sommes toujours loin du compte lorsque la subjectivité prend le pas sur l'objectivité derrière le voile de ce qui est à vivre et non a réfléchir

  • #31

    Josée (samedi, 24 avril 2021 22:34)

    se laisser entraîner par les forts courants astraux, c'est non seulement dériver loin de son quai mais aussi réduire la volonté qu'on a besoin de déployer pour se réarrimer

  • #32

    Edwige (dimanche, 25 avril 2021 09:51)

    de l'expérience du découragement il en ressort que seule la volonté aide à la progression pour voir la lumière au bout du tunnel

  • #33

    josėe (dimanche, 25 avril 2021 12:35)

    le découragement est la démonstration nécessaire de l'incompatibilté, avec notre sensibilité en devenir, des erreurs comportementales psychiques du passé, qui, elles, se passaient de volonté pour la bonne raison que cette énergie n'existait pas encore

  • #34

    Josée (lundi, 26 avril 2021 14:38)

    pour raviver la volonté, rien de tel que de goûter à nouveau à ce qui était jadis notre lot : l'inaccessibilité de la volonté

  • #35

    Mimi (lundi, 26 avril 2021 16:31)

    tel un muscle, moins on le fait travailler plus il s'atrophie et devient douloureux, ou anesthésié oubliant ainsi temporairement la douleur, s'imaginant qu'on en est exempt.. pendant que plus on l'utilise plus cela devient naturel et sans douleur, que la volonté se hisse ou bien que l'on se lisse à elle, mais au final, l'un et l'autre ne font / feront plus qu'un

  • #36

    Josée (lundi, 26 avril 2021 21:12)

    avec l'arrivée dans notre vie de la volonté, le temps est ressenti à l'échelle la plus petite. un épisode de grande volonté s'allonge ainsi aux proportions d'une saga alors qu'une journée sans volonté dure une éternité. les deux cas de figure "prêchent" dans le même sens : nous ne sommes chez nous que dans notre volonté

  • #37

    Mimi (mardi, 27 avril 2021 13:45)

    au coeur même de la volonté celle-ci nous offre de son seul répit que d'être en son énergie

  • #38

    Josée (mardi, 27 avril 2021 14:59)

    je n'avais jamais compris ce que voulait dire l'expression courante "être soi-même" avant de goûter à un minimum de permanence de la volonté, entre 8h10 et 8h20 ce matin

  • #39

    Mimi (mercredi, 28 avril 2021 11:11)

    ;-) en ne cherchant rien souvent on (se) trouve

  • #40

    josée (mercredi, 28 avril 2021 11:34)

    chercher c'est trouver la confusion

  • #41

    Mimi (mercredi, 28 avril 2021 14:22)

    le meilleur de la recherche est de chercher sans attendre de réponse

  • #42

    Josée (mercredi, 28 avril 2021 20:37)

    chercher sans attendre de réponse ? peux tu développer ? je ne me vois pas faire ça. par exemple avec cette dernière phrase je viens de me demander "est ce que je m'en raconte ?" c'est intello, insécure. quand je cherche par rapport au présent, je le fais en intello que je suis. mais de plus en plus, quand je cherche par rapport au futur, je développe de la certitude (...que j'aurai des réponses dans le temps aux questions que j'aurai dans le temps)

  • #43

    Mimi (jeudi, 29 avril 2021 10:00)

    chercher sans attendre de réponse cela signifie pour moi que lorsqu' une situation ou autres soulève un questionnement quelconque, ok, la question est là, elle me passe en tête... cependant, intérieurement je n'ai aucun mais alors aucun intérêt particulier à savoir la réponse de cette question ci, comme de toutes autres ! si j'ai une réponse ok, si je n'en ai pas ok aussi... du pareil au même ! c'est un état d'esprit, cela s'exprime comme un vaste espace sans aucune curiosité ni attente de quoique ce soit avec en arrière plan et goût, la certitude ;-) de savoir ;-) que de toute façon je sais déjà

  • #44

    Edwige (jeudi, 29 avril 2021 11:39)

    plus qu'un état d'esprit, une seconde nature qui a perdu ses réflexes conditionnés de l'intellect ou l'absence totale de curiosité des tenants et des aboutissants, une perte d'énergies colossale... En effet on sait intimement que les dés sont pipés d'avance, que le programme s'exécute au millimètre prêt, que se questionner renforce les résistances de l'égo qui veut tout régenter, alors qu'il n'a juste qu'à dire pouce je lâche l'affaire et je laisse le volant du véhicule au double

  • #45

    Mimi (jeudi, 29 avril 2021 11:53)

    et du même coût combien l'ego se sent plus léger

  • #46

    Josée (jeudi, 29 avril 2021 18:56)

    objectivement parlant, recevoir une question sans réponse, c'est un peu comme recevoir un désir farfelu ou violent ou un désir de fuir, ce n'est pas de nos affaires. moi en tout cas j'en fais mon affaire, je suis trop intello pour ne pas creuser la question intellectuellement, alors je plonge et en un tournemain je pèse une tonne.

  • #47

    Edwige (jeudi, 29 avril 2021 19:22)

    peser une tonne doit être bien inconfortable, même avec un intellect brillant qui perd de ses dorures en frôlant le gardien du seuil supramental

  • #48

    josée (vendredi, 30 avril 2021 08:27)

    l'inconfort a ceci d'utile qu'il déclenche éventuellement un arrachement au psychologique qui, bien que temporaire, fait des merveilles

  • #49

    Edwige (vendredi, 30 avril 2021 08:34)

    l'arrachement à une psychologie traditionnelle, qui créait de l'apitoiement sur soi, pour un ancrage à une psychologie évolutionnaire qui oeuvre à une réelle compréhension de soi

  • #50

    josée (vendredi, 30 avril 2021 17:59)

    la bouée qui se voit ballotter à la dérive, se voit incapable de se raccrocher à son ancre. ce n'est qu'une impression. la volonté est là, dans l'antitemps, qui gère la crise qui la rendra manifeste

  • #51

    Edwige (samedi, 01 mai 2021 04:48)

    toute crise, a quel que niveau que ce soit, passe du calme au pic de la crise pour redescendre tranquillement en attendant le prochain coup de vent. L'alternance des deux crises dépend de comment chacun gère sa première crise

  • #52

    Mimi (samedi, 01 mai 2021 14:04)

    c'est exactement ce dont j'évoquais le sujet tout à l'heure... des montées suivies de re-descentes, des étapes, les cycles qui se suivent, qui évoluent en relation et selon l'intensité avec lesquelles on a gérer, intégrer ou pas les précédentes, oscillations qui semblent devenir de moins en moins rapprochées et de plus en plus monocorde mais pour autant bien plus aïgues lorsqu'elles passent.. en attendant l'électro...plat, battant son plein d'éther

  • #53

    josée (samedi, 01 mai 2021 19:55)

    la crise de ne rien comprendre mais de le désirer à mort, la crise de penser tout comprendre et de survolter son cerveau et cie, les crises visitent des extrêmes de part et d'autres de la ligne neutre, notre point zéro personnel, cette note unique qui se rèvélera comme l'énergie fusionnelle spécifiquement nôtre (j'adore affabuler)

  • #54

    Edwige (samedi, 01 mai 2021 20:16)

    ne rien désirer, ne rien croire comprendre, l'énergie fusionnelle se fiche bien de ce que l'ego s'illusionne de son désir de maitriser ce qu'il ne peut comprendre

  • #55

    Mimi (dimanche, 02 mai 2021 16:07)

    il semblerait que l'ego prenne goût à ce non désir, non croyance et ne rien cherche à comprendre... tant sa tranquillité d'esprit fini par le combler

  • #56

    josée (lundi, 03 mai 2021 15:30)

    la programmation évolutive fait l'éducation de la palette de goûts de l'ego. elle lui fait goûter à ses croyances et désirs subliminaux, puis à la tranquillité, lorsque le test s'estompe, alors qu'est ce qu'il veut, il se le demande moins, c'est de plus en plus clair

  • #57

    Edwige (lundi, 03 mai 2021 22:33)

    A force d'être tombé de l'armoire aux illusions, il n'y a plus d croyances, ni désirs introvertis, dans la semi-tranquillité d'esprit on fini par juste "espérer" que la paix passagère dure un peut plus longtemps

  • #58

    Mimi (mardi, 04 mai 2021 11:09)

    laisser passer, défiler les wagons.. qu'ils soient vides ou pleins ne change plus grand chose à l'affaire du regard

  • #59

    josée (mardi, 04 mai 2021 12:18)

    j'en ai assez de me situer par rapport à des wagons et à des rails que ma morale me dit de suivre ou dont mon désir de liberté me dit de dérailler. aujourd'hui, je veux moi devenir le rail de toute ma vie multidimensionnelle

  • #60

    Edwige (mardi, 04 mai 2021 14:01)

    multidimensionnel encore un mot trop long pour mes oreilles mentales

  • #61

    josée (mardi, 04 mai 2021 14:50)

    que les oreilles s'occupent des fréquences et laissent la parole se développer

  • #62

    Mimi (jeudi, 06 mai 2021 10:31)

    puisque de toute façon c'est cette parole fréquentielle vibratoire là qui aura le dernier mot

  • #63

    josée (jeudi, 06 mai 2021 12:09)

    jusqu'à récemment sévissait le karma, qui graduellement a fait de nous une construction absurde. désormais tout ce qui nous arrive contribue à non pas tant déconstruire ça comme à construire cette personne que nous sommes, qui nous attend au bout du temps

  • #64

    Mimi (samedi, 08 mai 2021 11:53)

    quand on a trouvé le bon bout de la ficelle, la pelote se défait plus facilement... l'ego se déconstruit de ses couches mémorielles pour en arriver à son noyau d'âme... libérant avec le karma

  • #65

    Josée (samedi, 08 mai 2021 20:43)

    suivre le fil d'ariane c'est suivre le mouvement
    c'est le mouvement qui nous fignole ça que chaque sortie d'un méandre du labyrinthe ramène encore plus à l'intérieur, c'est pas l'ego qui pourrait faire ça

  • #66

    Edwige (lundi, 10 mai 2021 08:29)

    l'ego immature ne sait faire que suivre le fil du rasoir

  • #67

    josée (lundi, 10 mai 2021 09:31)

    un pied qui s'est beaucoup fêlé les os des phalanges en tapant le sol depuis des hauteurs gagne en solidité. un ego qui s'est beaucoup coupé les chairs sur le rasoir de sa polarisation gagne en maturité

  • #68

    josée (lundi, 10 mai 2021 10:09)

    ah je comprends "le fil du rasoir". c'est l'état à cheval entre l'enfer et le paradis, l'inconscience du passé et le paradis de la paix de notre rèel. suivre le fil du rasoir est l'état énervant et sportif où mûrit la permanence de la volonté

  • #69

    Edwige (lundi, 10 mai 2021 12:01)

    cet état oscille moins avec le temps.. ni en enfer, ni au paradis, mais un temps où le rasoir blesse moins quand bien même les coups portés sont plus fréquents...

  • #70

    josée (lundi, 10 mai 2021 19:25)

    plus une conscience est vibratoire plus elle perçoit les provocations à la souffrance. mais plus elle trouve solution à tout aussi - c'est comme ça qu'elle développe son acuité

  • #71

    Mimi (mardi, 11 mai 2021 13:31)

    acuité qui peu à peu rapproche cette conscience de sa source tout en l'éloignant des mémoires de ce monde

  • #72

    Josée (mardi, 11 mai 2021 14:29)

    grande est la force hypnotique qui fait que le cycliste gardait ses bâtons dans les roues... pour l'empêcher de réaliser qu'il avait sa source dans la force universelle

  • #73

    Mimi (jeudi, 13 mai 2021 11:16)

    dans un pédalage incessant, l'ego apprend à dégager son chemin sur lequel lui seul a à (s')arpenter

  • #74

    Edwige (vendredi, 14 mai 2021 02:52)

    pédaler intelligenmment en utilisant le bon réglage des chaînes avant et arrière pour arriver au sommet de son évolution

  • #75

    Mimi (vendredi, 14 mai 2021 10:57)

    faut il avoir appris à bien régler les chaînes pour s'assurer une grimpette des plus aisée, pour savoir comment rouler avant/arrière avec un maximum d'adaptabilité

  • #76

    Edwige (lundi, 17 mai 2021 10:40)

    l'adaptabilité est une question de survie à soi pas à la vie des autres, quoi que... faut faire attention aux marches avant/arrière...

  • #77

    Mimi (lundi, 17 mai 2021 16:03)

    l'adaptabilité m'apparaît permanente, chaque instant dans l'accompagnement vibratoire face à tout ce qui se présente... dedans / dehors, mais qui réclame et n'exclu pas le discernement pour autant, qui implique alors un positionnement qu'il soit dans une absence de réponse ou autre.. mais me semble tjrs une attitude d'adaptabilité, peut on parler ici de contrôle ou gestion de chaque instant ?

  • #78

    Edwige (lundi, 17 mai 2021 21:27)

    le contrôle devient une seconde nature quand il n'est plus stressant, ni obssedant