UN



Modus operandi



Écrire commentaire

Commentaires: 171
  • #1

    Josée (samedi, 13 mars 2021 18:38)

    Fini de courir tous les lièvres à la fois

  • #2

    Edwige (samedi, 13 mars 2021 18:38)

    et d'avoir plusieurs casseroles sur le feu.

  • #3

    josée (samedi, 13 mars 2021 19:55)

    et si c'était ça la fonction du temps ? un focus par instant ?

  • #4

    Edwige (dimanche, 14 mars 2021 06:37)

    un temps qui fonctionne au présent, là sur le champs, pas tout à l'heure.

  • #5

    josee (dimanche, 14 mars 2021 07:44)

    le temps, un lieu de rendez vous

  • #6

    Edwige (dimanche, 14 mars 2021 09:55)

    rendez-vous avec son double et celui de l'autre

  • #7

    Marie (dimanche, 14 mars 2021 10:04)

    Plus de temps, plus de mémoires. Explorons l’espace

  • #8

    Mimi (dimanche, 14 mars 2021 10:12)

    où l' espace permet de se retrouver

  • #9

    Edwige (dimanche, 14 mars 2021 10:20)

    de se retrouver dans l'infinité de ma vastitude intérieure

  • #10

    Marie (dimanche, 14 mars 2021 10:35)

    Infini à l'intérieur pas à l'extérieur

  • #11

    Mimi (dimanche, 14 mars 2021 10:38)

    Cet extérieur qui permet le retour à l'infini du dedans

  • #12

    Edwige (dimanche, 14 mars 2021 10:44)

    tellement infini que dedans et dehors deviennent un MOI éthérique

  • #13

    josée (dimanche, 14 mars 2021 11:21)

    dedans : ce qui est en bas, l'être. dehors : la programmation qui lui tombe dessus d'en haut

  • #14

    Marie (dimanche, 14 mars 2021 11:49)

    Repli sur ce qui est ou re balancé à toute vitesse dans l'espace sans questionnement, comment est-ce que cela tombe, se recroqueville, en expansion vers l'infini

  • #15

    Mimi (dimanche, 14 mars 2021 12:30)

    Les tris sélectifs s'opèrent à la (sca)pelle du réel renvoyant à l'expéditeur d'en haut ce qui n'est pas sien

  • #16

    josée (dimanche, 14 mars 2021 12:33)

    l'ego l'ego, toujours le dernier mot, si seulement il votait pour lui même !

  • #17

    Mimi (dimanche, 14 mars 2021 14:21)

    Bah les élections en tous genres c'est pas toujours son truc

  • #18

    josée (dimanche, 14 mars 2021 14:28)

    élection = temps de régler des additions en suspension

  • #19

    Mimi (dimanche, 14 mars 2021 14:52)

    Alors tout est parfait, tout se fait dans son temps

  • #20

    josée (dimanche, 14 mars 2021 18:23)

    la perfection du chemin inclut les confusions, malaises, frustrations, désarois, etc

  • #21

    Mimi (dimanche, 14 mars 2021 19:13)

    reconnaître ces entraves et les traverser toujours plus sciemment fait de nous des Etres en voie de réalisation

  • #22

    josée (dimanche, 14 mars 2021 19:40)

    mine de rien c'est quelque chose, secréter de l'êtreté !

  • #23

    muriel (dimanche, 14 mars 2021 22:08)

    le vrai , le réel , le chemin de l instant de poser l Attention ici .

  • #24

    Edwige (lundi, 15 mars 2021 03:00)

    laisser nos saisons et météo interne faire leurs transmutations pour, in fine, vivre du fruit de notre identité originelle

  • #25

    josée (lundi, 15 mars 2021 11:41)

    chaque être veut juste cicatriser. si pour ça, ça leur prend les tempêtes qu'on leur voit vivre, à quoi ça sert de garder la vieille charte morale ?

  • #26

    Edwige (mardi, 16 mars 2021 04:37)

    Cicatriser les blessures du corps astral protège nos corps subtil des parasites de la conscience, pour ça aucune morale n'est requise, juste entretenir et d'aimer notre véhicule terrestre.

  • #27

    josée (mardi, 16 mars 2021 14:11)

    un homme qui resterait loin de tous et se serait éduqué par lui même et qui aurait à fabriquer tous les outils qui s'avéreraient nécéssaires... ne se fabiquersit pas une "morale"

  • #28

    Edwige (mardi, 16 mars 2021 17:58)

    La morale chrétienne, spirituelle, universitaire n'est pas compatible avec la croyance en une autorité supérieure à soi-même

  • #29

    josée (mercredi, 17 mars 2021 13:28)

    dans les chartes de compatibilité et d'incompatibilité qui forgèrent les civilisations se niche une comptabilité finement stratègique dont l'homme à genou z-yeux dans le beurre... paie le prix

  • #30

    Edwige (mercredi, 17 mars 2021 15:43)

    Il n'y a rien dans la conscience dont le prix n'est pas toujours cher payé en rapport qualité/prix

  • #31

    josée (mercredi, 17 mars 2021 20:17)

    dans la conscience quand le prix est cher payé en rapport qualité/prix, on rentre en guerre.

  • #32

    Edwige (jeudi, 18 mars 2021 03:47)

    ou on fait des compromis intelligents

  • #33

    josée (jeudi, 18 mars 2021 04:30)

    lâcher prise de l'ampleur de notre appétit dans un domaine demande de nous secouer avec forte vigueur de l'hypnotisme de cette vision arrêtée.

  • #34

    Edwige (jeudi, 18 mars 2021 09:13)

    Utiliser l'énergie de l'appétit pour commander un autre gros repas

  • #35

    josée (jeudi, 18 mars 2021 09:49)

    parfois le corps se met à cuisiner sans que l'ego comprenne d'où vient la commande

  • #36

    Edwige (jeudi, 18 mars 2021 15:38)

    parfois de la gourmandise v.s avoir les yeux plus gros que le ventre

  • #37

    josée (jeudi, 18 mars 2021 18:28)

    des fois pour déboucher les tuyaux ça prend une augmentation du bouchon

  • #38

    Mimi (jeudi, 18 mars 2021 20:56)

    ou bien une méthode simple, naturelle, pratique et efficace aussi pour déboucher les tuyaux : une pompe à air ou de l'eau sous pression, rien de tels pour dégager le passage

  • #39

    Edwige (vendredi, 19 mars 2021 02:06)

    perdre les eaux est le signe de perte du bouchon qui désobstrue le tunnel pour une naissance

  • #40

    Mimi (vendredi, 19 mars 2021 08:19)

    après un bien long cycle de gestation

  • #41

    Edwige (vendredi, 19 mars 2021 09:44)

    pour le mental la gestation fût longue de 9 mois multipliés par XXX éons de temps...

  • #42

    josée (vendredi, 19 mars 2021 10:06)

    comme un enfant à naître qui serait de lui même également la mère enceinte de lui, l'être est totale volonté. le temps requis est accessoire

  • #43

    Mimi (vendredi, 19 mars 2021 17:28)

    lorsqu'aux fils des siècles l'être en arrive à s' accoucher par lui-même, l'homme nouveau pointe à l'horizon

  • #44

    josée (vendredi, 19 mars 2021 19:41)

    à chaque instant l'être s'arrange pour manoeuvrer sa sortie des limes et s'extirper de son statut foetal

  • #45

    Edwige (samedi, 20 mars 2021 07:13)

    Un statut foetal connecté à l'origine de ses origines, à l'abri de la prédation astrale jusqu'au premier cri...

  • #46

    josée (samedi, 20 mars 2021 11:05)

    l'être n'a que soi même comme repère. laissez lui la parole, ce sera pur discernement.

  • #47

    Mimi (samedi, 20 mars 2021 13:28)

    Pure discernement qui oscille entre colère et neutralité selon les circonstances du moment, n'impliquant par intelligence personne d'autre que soi-même, sachant qu'alors il ne s'agirait que d'une illusion

  • #48

    josée (samedi, 20 mars 2021 14:49)

    l'être est voué à la liberté. c'est impossible de fléchir son expression que ce soit en soi ou en l'autre. notre pouvoir se puisse dans notre capacité à laisser l'être, ce soi authentique, volontaire, enragé de briser les sceaux, commencer à Être

  • #49

    Mimi (samedi, 20 mars 2021 15:53)

    Le contrôle de soi serait il synonyme d' aller à l'encontre de sa liberté ? Ou bien au contraire, la capacité de gestion des énergies traversantes, menant à Etre le maître à bord ? car sans cela, il semblerait que ce soit histoire sans fin que de se laisser emporter par tous les vents qui s'opposeront inévitablement à l'arrivée à bon port

  • #50

    Mimi (samedi, 20 mars 2021 15:57)

    où la Volonté devient le capitaine de bord

  • #51

    josée (dimanche, 21 mars 2021 01:54)

    la volonté est sollicitée quand il y a excès petit ou grand, quand il y acoquinement des lobes émotionnels et rationnels - autrement dit quand il y a boycott du centre de gravité. sinon, je me permets toutes les dérives, même hors de vue de toute rive. qui sait de quoi ça va me purger ?

  • #52

    Edwige (dimanche, 21 mars 2021 06:42)

    l'âme qui a besoin d'expériences est tellement dépolarisée qu'elle se permet absolument tout... qui en paie les pots cassés? l'ego qui ronge son frein émotionnel...

  • #53

    josée (dimanche, 21 mars 2021 08:56)

    quand l'émotion vire l'ego à l'envers, il peut y avoir purge. pour cela il faut cette connexion avec l'intelligence que donne la volonté. sinon il n'y a que pots cassés

  • #54

    Mimi (dimanche, 21 mars 2021 17:00)

    Quand le tête parle à l'émotion, c'est une chose, quand l'émotion veut parler à la tête c'est autre chose, l'intelligence volontaire est là si besoin ou nécessaire pour remettre de l'ordre

  • #55

    Edwige (dimanche, 21 mars 2021 17:20)

    Une mise en ordre souvent nécessaire pour que la neutralité mental/émotion soit opérationnelle en toute circonstances

  • #56

    Mimi (dimanche, 21 mars 2021 17:36)

    Rôle de l'égo qui se fait chef d'orchestre, afin que l'harmonique soit parfaite

  • #57

    Edwige (dimanche, 21 mars 2021 17:57)

    au moindre "couac" la sentence est imédiate

  • #58

    Mimi (dimanche, 21 mars 2021 18:08)

    c'est bien ce qui réclame encore et encore bien des répétitions de l'égo avant que l'esprit n'orchestre sa rythmique

  • #59

    josée (dimanche, 21 mars 2021 18:50)

    je me demande si le temps que s'accordent les instruments n'est pas le prélude intrinsèque à la symphonie ?

  • #60

    Mimi (dimanche, 21 mars 2021 19:59)

    ça se pourrait bien ... chaque musicien accorde en solo son propre instrument en phase de travail à ses réglages et ajustements pour ensuite donner l'échange dans sa note lors des répétitions où chaque choriste s'accorde et progresse au rythme et selon sa partition. De répétition en répétition, une cohérence harmonique devrait résonner en une symphonie

  • #61

    Josée (dimanche, 21 mars 2021 21:33)

    je n'ai jamais jamais pressenti la cohérence harmonique avant ces jours ci

  • #62

    Edwige (lundi, 22 mars 2021 03:25)

    cohérence cardiaque synchrone aux vibrations atomiques sonores dans l'univers

  • #63

    josée (lundi, 22 mars 2021 09:45)

    je suis née en bord de mer. ce jour là, debout sous la pluie légère, à mi jambe dans les vagues, j'avais dû me concentrer pour sentir le poulx de mon coeur. soudain j'y suis arrivée, et je devins oiseau battant des ailes

  • #64

    Edwige (lundi, 22 mars 2021 09:47)

    l'oisillon qui prend son envol est identique à l'enfant qui fait ses premiers pas, sauf que l'humain est plus lent à se tenir debout que les animaux...

  • #65

    josée (lundi, 22 mars 2021 12:31)

    il n'y a qu'apparence de vie, de mort et de naissance tant que l'être ne se matérialise pas en tant que présence de l'éther dans la matière

  • #66

    Wolf (lundi, 22 mars 2021 14:47)

    Le temps s'ajuste toujours à la perfection pour qui est prêt à transmuter comme le printemps qui libère le passage pour faire éclore de nouveaux bourgeons

  • #67

    Edwige (lundi, 22 mars 2021 18:34)

    bourgeons qui ne se laissent pas périr quand bien même la neige leur tombe dessus

  • #68

    Mimi (lundi, 22 mars 2021 20:37)

    justement c'est ce que j'observais ce jour.... les bourgeons de pivoines qui ne cessent de s'épanouir années après années malgré de chutes de neige et de bien basses températures, ce depuis au moins une vingtaine d'années

  • #69

    Nathalie Colbert (lundi, 22 mars 2021)

    comme nous, les humains, qui résistons depuis toujours, orphelins coupés de notre Source et attaqués de toutes parts par les froidures universelles et temporelles de nos conditions de vie, nous qui sommes des Porteurs de Lumière à notre insu, nous résistons et survivons contre vents et marées, abandonnées sur une Terre hostile, telles les pivoines qui renaîtront lorsque la Lumière de la nouvelle époque nous illuminera

  • #70

    Wolf (lundi, 22 mars 2021 22:32)

    Les Porteurs de Lumières sont appelés à objectiver leurs identités sur cette terre, par la conscientisation qu'ils ne cessent d'être accompagnés durant toutes leurs existences par leurs doubles éthériques qui veillent en permanence à ce que les égos participent de leurs côtés à la reconquête de leurs propres identités

  • #71

    josée (mardi, 23 mars 2021 02:03)

    dur d'être objectif sur quelque chose qu'on arrive même pas à voir par nous mêmes

  • #72

    Nana (mardi, 23 mars 2021 06:23)

    "L'être est totale volonté" s'il laisse son potentiel s'exprimer, sa attente quelconque mais plutôt vers ce qui le fait vibrer.
    La neige revigore la nature de nouvelles pousses comme l'élan que l'on sent poindre nous indique que c'est la bonne direction, tant que l'ego se tait il sait, il est dans l'action.

  • #73

    Edwige (mardi, 23 mars 2021 08:23)

    la volonté" fait vibrer, tel un marteau piqueur, l'ego dans l'action de l'ouverture de sa conscience, enfouie sous des tonnes de béton en dessous les tonnes de neige.

  • #74

    Mimi (mardi, 23 mars 2021 10:39)

    tel un volcan qui de son feu volontaire en vient à propulser tout ce qui l'étouffe sur son passage

  • #75

    josée (mardi, 23 mars 2021 13:25)

    ne plus étouffer est un art et de cet art ressort une seule oeuvre, notre liberté

  • #76

    Wolf (mardi, 23 mars 2021 14:43)

    l'égo qui se conscientise investit sa propre vibration et par là même ne veut/peut plus subir le moindre conditionnement en veillant à chaque instant à s'en libérer en regardant toujours droit "dedans" et devant

  • #77

    Mimi (mardi, 23 mars 2021 15:23)

    saurons nous jamais ce que c'est d'être libre, avant le jour où nous en serons réellement et définitivement habités

  • #78

    josée (mardi, 23 mars 2021 17:23)

    il y a cette liberté étrange dans moments avec beaucoup d'intelligence et de volonté entremêlées qui n'est pas évidente à apprécier à cause de la saturation d'énergies de transmutation qui culmine dans le même moment

  • #79

    Mimi (mardi, 23 mars 2021 21:40)

    oui, ce curieux mélange qui nous met en légèreté où tout semble évidence et clarté sans pensée tout en ne pouvant la savourer pleinement car il se passe quelque chose devant ou en arrière plan... alors voilà que tu en donnes l' explication : ...à cause de la saturation d'énergies de transmutation qui culmine dans le même moment

  • #80

    Edwige (mercredi, 24 mars 2021 00:04)

    quand nous croyons être saturés d'énergies de transmutations c'est le temps de faire le ménage en soi pour laisser plus de place à cette énergie évolutive

  • #81

    josèe (mercredi, 24 mars 2021 01:32)

    contenir sa décision, ça enlève le trémolo. avoir un ventre de guerrier, ça clarifie les idées à l'exécution. l'autorité c'est juste de l'énergie mentale. ça agit sur de l'énergie et à partir de l'énergie.

  • #82

    Wolf (mercredi, 24 mars 2021 16:51)

    Tout étant énergie, cette énergie se contient ou circule en se revêtant des mots

  • #83

    Edwige (mercredi, 24 mars 2021 23:33)

    la contenance de son énergie est utile pour en contrôler le flux, mais on ne peut entraver ce flux dès lors que sa nécessité fait loi

  • #84

    josée (jeudi, 25 mars 2021 01:19)

    libre épandage ou contenance ? le choix est commandé par la nécessité et imposé à l'égo

  • #85

    Mimi (jeudi, 25 mars 2021 09:18)

    où commence le choix commandé et la nécessité imposé à l'égo ? le choix commandé ne viendrait il pas d'un égo encore astralisé quand la nécessité imposée à l'égo se fait la parole d'un esprit à son double dans cet égo ?

  • #86

    Edwige (jeudi, 25 mars 2021 09:26)

    la nécessité impérieuse n'est pas contrôlée par les désirs et/ou besoins de l'ego, elle surgit impérativement par la volonté de l'énergie du double, lui seul connait les tenants et les aboutissants de ce qu'il veut faire "descendre"

  • #87

    Mimi (jeudi, 25 mars 2021 09:58)

    tout le travail de l'égo de la laisser circuler pour savoir la parler

  • #88

    Edwige (jeudi, 25 mars 2021 10:03)

    un ego qui sait quand c'est lui qui parle ou quand c'est son double avec une communication fluide, dépolluée des parasites égotiques, astraux, intellects etc.

  • #89

    josée (jeudi, 25 mars 2021 11:59)

    plus on est en mesure de le savoir quand on se laisse parasiter, plus on est rendu dans notre au srade d'avoir le réflexe de privilégier sa fluidité de toute façon

  • #90

    Edwige (jeudi, 25 mars 2021 12:11)

    les parasites c'est comme la météo... nous savons que quand il pleut ça mouille, on enfile un kway ou on déploie son parapluie alors on peut continuer de communiquer et faire barrage à l'astralisation. C'est idem pour la chaleur, le vent , le froid... être conscients que ces énergies nous traverse et toujours avoir, avec soi, les bons outils pour se protéger.

  • #91

    josée (jeudi, 25 mars 2021 14:30)

    c'est important de l'utiliser son outil, son kway de volonté, de s'en munir autour de ces vulnérabilités qu'on sait qu'on a mais qui sont encore fragiles, trop fragiles pour s'exposer à la météo sans succomber au coup de froid

  • #92

    Edwige (jeudi, 25 mars 2021 14:35)

    C’est en forgeant qu’on devient forgeron, zéro mystère là-dedans, les pastilles pour le froid sont comprises dans le service TTC

  • #93

    Josée (jeudi, 25 mars 2021 16:59)

    intégrer une vulnérabilité c'est savoir qu'elle sera confrontée et savoir refermer la plaie après

  • #94

    Mimi (jeudi, 25 mars 2021 18:35)

    s'élargir en sensibilité avertit d'énergie mémorielle finit par prémunir des plaies par une neutralité d'indifférence paisiblement observable

  • #95

    Josée (jeudi, 25 mars 2021 21:29)

    la conscience des conséquences infuse une liberté d'action

  • #96

    Mimi (jeudi, 25 mars 2021 21:59)

    qui fait que lorsque cette liberté coule de la source d'intelligence elle ne peut nuire

  • #97

    josée (vendredi, 26 mars 2021 01:51)

    quand on se dirige droit vers ce qu'on craint, c'est du seul fait qu'on y avance à genoux dans notre crainte. alors qu'en assumant l'instant, en étant debout donc, on assume la suite et on se libère d'une circularité dans notre vie, que nous mêmes on crée en y croyant

  • #98

    Mimi (vendredi, 26 mars 2021 08:09)

    devenant la la fois acteur et spectateur du scénario dont nous devenons peu à peu producteur

  • #99

    Josée (vendredi, 26 mars 2021 14:22)

    acteur = véhicule neutre
    spectateur = appareil récepteur de l'intelligence de la situation
    producteur = pur besoin de vivre cette programmation là
    scénariste, éclairagiste, compositeur de la musique d'accompagnement = générateur de la lecture de la situation

  • #100

    Mimi (vendredi, 26 mars 2021 17:54)

    à partir du scénario déjà rédigé avoir l'avantage d'en modifier "à volonté" les scènes ou dialogues ou musiques etc... qui ne nous sont plus adaptés

  • #101

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 03:02)

    facultés données aux nouveaux artistes supramentaux...

  • #102

    Mimi (samedi, 27 mars 2021 08:47)

    qui inaugure un tout nouveau chapitre pour l'humanité

  • #103

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 08:53)

    nous n'en sommes qu'au début, il y aura forcément beaucoup d'appelés et peu d'élus... normal il faut que les âmes qui retournent en astral aient précédemment essuyé les plâtres jusqu'à écoeurement d'expériences pour revenir en conscience bien avancée

  • #104

    Mimi (samedi, 27 mars 2021 09:02)

    tout est réellement parfait... avant l'heure l'âme ne peut assumer...

  • #105

    Edwige (samedi, 27 mars 2021)

    ni assumer ni s'assumer, elle a besoin de voir clair autant que l'ego, son partenaire d'évolution

  • #106

    Mimi (samedi, 27 mars 2021 09:20)

    ha pourrait on dire...l'âme et l'égo juste en somme et observation des expériences pour avancer

  • #107

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 09:32)

    l'ego stocke les énergies de ses expériences émotionnelles associées aux énergies d'expériences de l'âme, qu'elle ne polarise pas. Quelles soient éprouvées comme bonnes ou mauvaises par l'ego, tous deux stocke leurs énergies, réciproquement, en vue de leur fusion future avec le double

  • #108

    Mimi (samedi, 27 mars 2021 09:44)

    Tout cela alors à l'insu de l'égo et de l'âme qui ne font que cumuler expériences après expériences... tandis que cela s'opère, l'esprit en temps voulu amorce le processus de fusion en se réunifiant lui-même de toutes ses parties ?

  • #109

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 09:53)

    Tout n'est que cumul d'énergies pour l'âme, l'ego et l'esprit, lui-même également en expérience en tant que chef d'orchestre. Il ne devient pur esprit que dépollué de la mémoire de l'âme et de l'astralité de l'ego qu'il a buriné. Les mémoires, ou souvenirs, sont indépendamment stockées dans une réserve, ou bibliothèque universelles, servant de préparatifs aux programmes des futures incarnations des âmes. A chacun de faire le distinguo entre expériences qui créent de la mémoire et énergie de ces expériences, qu'elles soient émotives, mentales ou animique

  • #110

    Mimi (samedi, 27 mars 2021 10:10)

    voilà qui rajoute bien de la clarté, dans tous ces modus operandi encore trop complexe mais qui fort heureusement ne saurait entraver la marche cosmique à l'oeuvre dans l'égo... les conscientiser toujours davantage que peut qu'encourager à mettre de l'ordre et ainsi mieux avancer

  • #111

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 10:14)

    oui "ce qui se conçoit bien s'annonce clairement" ainsi l'intégration de toutes ces choses, simples elles aussi en réalité, ne deviennent confuses et complexes qu'à l'image d'une personnalité elle-même confuse et complexe

  • #112

    Mimi (samedi, 27 mars 2021 10:57)

    cela va avec la nécessité que de s'ajuster à un nouveau langage aussi.. la grande remise en ordre...le grand ménage que de débrancher des connexions du mental inférieur d'un côté pour les rebrancher et connecter au mental supérieur de l'autre... " en conscience "

  • #113

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 11:01)

    oui s'ajuster à un langage qui ne nourrit plus des formes astralo-spirituelles connues du mental inférieur qui se raccroche toujours au passé. Un vide grenier est indispensable pour toutes ces formes, grenier qui doit devenir un espace aéré et lumineux qui ne sert qu'aux échanges vibratoires sans mémoire

  • #114

    Mimi (samedi, 27 mars 2021 11:31)

    ça parle si clair là encore... oui, le vide grenier à son rôle, tant qu'il reste à sa place juste pour permettre de faire circuler les échanges de formes dépouillées... si jamais au passage... elles seront alors reconnues et dépoussiérées

  • #115

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 11:38)

    les femmes, spécialistes en entretient de surface plus que les hommes, sauront aménager ce grenier avec tout le confort et l'esthétique nécessaire pour des palabres intelligents comme dans ces rebondissements

  • #116

    josée (samedi, 27 mars 2021 13:28)

    rêvé (hier même) : le grenier rugissait à la grandeur, devenu un brasier. un camion rouge pompier déferla sur le terrain étrangement concave. cependant je persistais à me battre avec mon ipad. ok ! le ipad, je comprends, me tient occupée à confronter l'angoisse et le terrain est bas pour survaloriser la route (l'échange) tandis que le feu, opérant au second étage, fait place neuve sans regarder aux frais.

  • #117

    Edwige (samedi, 27 mars 2021 18:56)

    en voilà une belle vidange à la déchèterie quasiment gratuite

  • #118

    Josée (samedi, 27 mars 2021 20:41)

    la clarté d'esprit vient gratuitement une fois sortie du nuage noir, comme un aperçu de celle qui nous attend à la sortie ultime.

  • #119

    Edwige (dimanche, 28 mars 2021 09:44)

    pour des personne tenaces et volontaires il y a toujours une lumière au bout du tunnel, pour les autres il n'y a que l'obscurité des ténèbres

  • #120

    josée (dimanche, 28 mars 2021 12:39)

    "la lumière au bout du tunnel". quand on est conscient, le tunnel change d'angle et d'èchelle parce que la lumière devient un rayon qui part de soi

  • #121

    Mimi (dimanche, 28 mars 2021 14:40)

    Que le mental télépathique en attendant, n'aura de cesse que d'éclairer et raviver dans l'homme

  • #122

    josée (dimanche, 28 mars 2021 18:59)

    le sercice d'éclairage est là, et il semble vraiment toujours disponible, mais il attend un signe pour se manifester car c'est de moi même parfaitement, par mon sursaut de volonté qui lui n'est pas toujours disponible, que prend source le mouvement qui me donne ensuite ce bienfait, cet éclairage de l'intelligence

  • #123

    Edwige (dimanche, 28 mars 2021 19:43)

    Un mental réellement télépathe fait le distinguo entre lui et sa doublure dans l'éther. Il sait quand la lumière vient de son alter ego et quand la baisse de voltage lmineux est liée à son astralisation ou parasitage de sa conscience

  • #124

    josée (dimanche, 28 mars 2021 22:24)

    l'ether c'est la ferrari mentale version aérienne. l'astral tire toujours l'ego comme de par un champ de forces qui nous semble impossible à ignorer

  • #125

    Edwige (lundi, 29 mars 2021 08:09)

    l'éther se situe dans une dimension universelle où manipulations, perversions et dominations n'existent pas. L'astral c'est "la zone", la banlieue ou funérarium de la terre, où s'entremêlent toutes les dimensions qui abritent les rebuts des mondes involutifs, dont l'humanité est inclue, qui ont encore besoin d'être fouettés pour perdre l'orgueil de leur ego

  • #126

    josée (lundi, 29 mars 2021 12:27)

    l'orgueil, l'état par défaut à partir duquel on souffre dans une passivité insoupçonnée dont il faut pourtant se ressaisir

  • #127

    Mimi (lundi, 29 mars 2021 13:03)

    ho pas de souci... l'orgueil... au fil du temps.... par de bien bonnes expériences... se charge toujours de son cas... pour le réduire en miettes... et à notre insu auront tirer la chasse d'eau sur son nombrilisme

  • #128

    josée (lundi, 29 mars 2021 15:30)

    plus je connais et respecte le monde, incluant moi même, plus je découvre leur orgueil, comme un pilier impossible à déterrer même par l'équipe internationale d'archélogie la plus financée. l'orgueil est vieux et a peut être grandi sans cesse. c'est peut être sa taille qui fait souffrir et déclenche l'évolution mais il est si enrobé d'image de soi que ce n'est que plus tard dans l'évolution qu'il se révèle...

  • #129

    Mimi (lundi, 29 mars 2021 17:11)

    cela nécessite aussi de passer de la subjectivité à l'objectivité de soi, sur soi... il me semble que tant qu'il n'y a pas réellement de travail de conscientisation personnelle, effectivement l'orgueil est l'un des piliers le plus difficile à déterrer ; l'orgueil ne risque pas d'être délogé car non reconnu aussi longtemps que.... et sans doute subsiste t il à divers degrés plus ou moins dense selon l'évolution de chacun... les tests et les épreuves permettent de si bien de l'évaluer

  • #130

    Edwige (mardi, 30 mars 2021 15:47)

    l'orgueil l'enfant en a eu besoin pour se défendre de la violence des adultes contre lui... mais en grandissant il devait se tasser au lieu de grandir. Ses conditionnements et formatages, la course au premier rang de classe et à la concurrence effrénée, par les bonne notes, le meilleurs de la classe, le premier sur le podium, le sois-disant plus intelligent etc. lui a fait oublier qu'il ne vit que par procuration à la demande des autres et non pour ses besoins évolutifs réels. On croyait que pour certains l'âme avait suffisamment maté leur ego et bien non ils devront revenir pour vivre encore plus d'expériences vibratoires pour se faire buriner davantage...

  • #131

    Mimi (mardi, 30 mars 2021 16:40)

    c'est clair cependant n'y a t il pas là aussi le résultat d'une programmation de l'égo ? avec leurs influences astrales qui sont subit bien plus que conscientisées... jusqu'à ce que le moment ne vienne de neutraliser tous ces aspects là, orgueil et cie ? soit un timming cosmique à l'oeuvre ?

  • #132

    Edwige (mardi, 30 mars 2021 17:17)

    la programmation ne peut pas avoir toujours bon dos et raison de tout, il arrive un temps où arrivé à l'écoeurantite aigüe de souffrances l'ego qui prend trop de claques se questionne sur lui-même, si non il remontera dans le prochain train de l'évolution, tout est en place pour plusieurs tours de manèges avec les pompons qui vont avec...

  • #133

    Mimi (mardi, 30 mars 2021 18:05)

    ;-) bin les pompons non merci ... oui ok, la programmation demeure mais l'égo apprend à s'en libérer en lui, par lui... par le prolongement "naturel" de l'évolution qui se charge de l'écoeurantite aïgue par lequel passe l'égo à souffrir, qui ne pourra faire autrement que d'en arriver à se poser les bonnes questions lui ouvrant ensuite le reste de la voie supra...

  • #134

    Edwige (mardi, 30 mars 2021 18:10)

    et parfois quand le rejet de l'amertume de cette programmation tarde trop il ne reste plus que des solutions radicales pour se faire vomir de cette écoeurantite

  • #135

    Mimi (mardi, 30 mars 2021 18:49)

    cela implique jusqu'à "provoquer" des situations qui mette l'égo en limite de son supportable, par dépit ou pas contrainte de son insupportable existence

  • #136

    josée (mardi, 30 mars 2021 18:50)

    ah les vertus purgatives bien cachées dans la programmation, on les apprécie toujours juste après la purge. logique !

  • #137

    Edwige (mardi, 30 mars 2021 18:51)

    oui une sortie de nos zones de conforts, digne des sorties de route accidentelles mais pas mortelles

  • #138

    josée (mercredi, 31 mars 2021 12:18)

    sortir des voies qui nous sont carrossables, c'est éprouvant pour l'orgueil parce qu'on perd le contrôle de sa ferrari, mais en fait ça fait de nous un véritable conducteur dont les horzons s'ouvrent pour l'avenir

  • #139

    Mimi (mercredi, 31 mars 2021 18:55)

    quelque soit le ou les véhicule(s) que l'on a ou aura utilisé(s), puissant(s) ou pas, il nous faudra tôt ou tard (les) l'abandonner... définitivement s'en séparer, autant ne pas s'encombrer pour en sortir léger

  • #140

    Edwige (mercredi, 31 mars 2021)

    Oui le véhicule corporel, tout comme le reste est périssable et impermanent, le quitter léger sera un moins lourd fardeau pour ceux qui le déposeront en terre ou dans le feu

  • #141

    Mimi (mercredi, 31 mars 2021 20:01)

    s'alléger par ce travail conscientisé devient autant pour soi-même que pour les autres le plus beau cadeau que l'on se sera offert à soi et aux autres

  • #142

    Edwige (mercredi, 31 mars 2021 20:06)

    et ce carrefour du renouveau est l'opportunité à saisir car, même si nous essuyons les plâtres, nous repartons avec nos acquis évolutionnaires sans retour en arrière

  • #143

    Mimi (mercredi, 31 mars 2021 21:10)

    acquis évolutionnaires sans retour en arrière pour qui s'acquitte de sa personne

  • #144

    Josée (mercredi, 31 mars 2021 21:39)

    chaque jour l'être chuchote à l'ego, va tu es lavé de ton passé, sache que tu es pardonné, absorbe le, incarne le que tu es libéré de ton poids, ta croix, ton lot, ton karma. et l'ego chaque jour répond, c'est moi qui dois apprendre par moi même à m'acquitter

  • #145

    Edwige (jeudi, 01 avril 2021 10:42)

    le passé n'a pas à être pardonné, il fait partie d'une programmation librement consentie de l'âme, qui enrichie la bibliothèque cosmique et sert à la programmation d'autres âmes... sauf s'il s'agit de culpabiliser l'ego, forme astrale de manipulations, pour créer du karma et revenir encore et encore sur terre et jouïr des expériences de souffrances jusqu'à l'écoeurement. A contrario si l'énergie de ces expériences- là est "réellement" absorbée par l'ego il obtient son ticket gagnant pour être éligible à la fusion âme/esprit avec son cerveau éthérique et son double

  • #146

    Mimi (jeudi, 01 avril 2021 11:26)

    peut on dire que si l'énergie de ces expériences est absorbée par l'égo cela représente la somme qui aura été réunie par l'ajusteur de pensées qui en aura été le "récepteur / superviseur" semble-t -il, permettant ensuite la mise en lien "vibratoire" de l'égo avec son double éthérique?

  • #147

    josée (jeudi, 01 avril 2021 12:16)

    comme toutes les formes de la création, le temps est une simulation où il est nécessaire pour l'êtreté de tremper pour brasser des formes d'êtreté qui s'y sont bien nichées et qui menacent la création. l'homme, en sauvant la création, comprendra qu'il est, du temps, pas juste le plongeur mais surtout l'alpha et l'omega.

  • #148

    Edwige (jeudi, 01 avril 2021 17:03)

    l'énergie de nos expériences est stockée, ainsi que celles d l'âme et de l'esprit, dans le réservoir interne de nos cellules nerveuses. C'est cette somme colossale d'énergies, telle une bombe atomique, qui est au minimum nécessaire pour fusionner avec l'énergie du double pour unir la matière et l'éther = l'égo et sa contrepartie cosmique

  • #149

    josée (jeudi, 01 avril 2021 17:56)

    chaque situation est une occasion de s'ajuster afin de se contenir face aux anciens attraits toujours en vigueur, laissant que la nouvelle fréquence dans l'éther pénètre la matière même de notre fonctionnement nerveux et le libère de ses béquilles aliènes

  • #150

    Mimi (jeudi, 01 avril 2021 20:20)

    laissant l'égo traversé par l'énergie.... inconnue

  • #151

    Edwige (vendredi, 02 avril 2021 06:13)

    les énergies traversantes se chargent d'ajuster et réajuster tout ce qui contrevient à l'ancrage dans notre centre de gravité

  • #152

    Mimi (vendredi, 02 avril 2021 09:33)

    Reste à l'égo d'en intégrer cellulairement ces énergies "trans mutantes"

  • #153

    Edwige (vendredi, 02 avril 2021 11:44)

    transmutations souvent très subtiles que nous reconnaissons comme transformation à notre insu d'un long travail vibratoire qui se fait en interne

  • #154

    Mimi (vendredi, 02 avril 2021 20:19)

    en fait, pouvons nous dire qu'il y a d'une part un travail volontaire, dans le fait d'accompagner nos instants dans la plus grande lucidité pour éventuellement réajuster, et que dans le même temps cela génère à notre insu une transmutation vibratoire qui reste hors de portée de notre conscience.... mais plus tard, voir beaucoup plus tard on réalise la transmutation, ou voir même, cette transmutation effectuée reste hors de notre conscience

  • #155

    Edwige (samedi, 03 avril 2021 02:01)

    il arrive que nous cherchions nos lunette sur nos yeux, ce qui semble hors de portée de notre conscience est en fait déjà intégré, ça ne se constate pas tout de suite

  • #156

    Mimi (samedi, 03 avril 2021 14:16)

    ;-) l'image est si parlante, effectivement l'essentiel est d'avoir les lunettes sur le nez... ensuite on peut ne pas s'en rendre compte, mais qu'importe, jusqu'à ce qu'on réalise qu'on y voit plus clair

  • #157

    Edwige (samedi, 03 avril 2021 16:44)

    Voir clair dans l'intelligence de nos perceptions c'est soutirer la force du raisonnement dans notre lucidité et discernement.

  • #158

    Mimi (lundi, 05 avril 2021 10:02)

    La vision est ou sera d'autant plus claire que l'égo se tient dans l'oublie de lui-même

  • #159

    Edwige (mardi, 06 avril 2021 07:33)

    s'oublier soi-même, non pas dans le sens spirituel, mais dans le sens respect/amour des autres pour leur programmation, que nous n'aurions sans doute pas acceptées pour nous-même, tant leur personnalités nous effarouche

  • #160

    Mimi (mardi, 06 avril 2021 10:24)

    cela rendu possible lorsqu'en soi-même il a été appréhendé et traversé ses propres obstacles et en savoir ainsi les difficultés et défis que cela soulèvent

  • #161

    Edwige (mardi, 06 avril 2021 11:37)

    En effet rien ne vaut le vécu de l'expérience, pour savoir de quoi on parle et ce que traverse l'autre sans une once de compassion spirituelle

  • #162

    Mimi (mardi, 06 avril 2021 12:17)

    oui, que de subtilités ... si la compassion spirituelle consiste à prendre sur soi, d'une façon ou d'une autre, ( émotionnelle et/ou substitution de tâches) ce qui appartient à l'autre égo seul d'assumer, de gérer, de traverser, alors l'astralité est en action... Lorsque l'expérience a suffisamment été intégrée cela offre un regard bien différent sur ce que traverse l'autre, car départie de toutes projections émotivées... juste dans un savoir qui offre de son silence ou en attitude neutre adaptée et appropriée

  • #163

    Edwige (mercredi, 07 avril 2021 08:12)

    dans certaines circonstances le silence vaut mille mots sans ailes vibratoires

  • #164

    Mimi (mercredi, 07 avril 2021 13:29)

    de par cette sensibilité vibratoire qui sait.... adapter à son plein discernement, la nécessité de parole et / ou d'action ou de leurs absences

  • #165

    Edwige (mercredi, 07 avril 2021 18:14)

    l'adaptation maitre mot dans tous les hauts et bas de notre processus

  • #166

    Mimi (mercredi, 07 avril 2021 21:12)

    accompagner ainsi le mouvement permet à l'égo de s'harmoniser à l'événement au rythme du temps " Interne"

  • #167

    Edwige (jeudi, 08 avril 2021 07:05)

    le temps interne est notre météo qui réagit à notre système hormonal

  • #168

    josée (mercredi, 21 avril 2021 14:21)

    le temps n'a pas une cadence universelle. il ralentit quand la meteo est en basse pression et accélère quand les conditions s'allègent

  • #169

    Edwige (jeudi, 22 avril 2021 10:20)

    le temps terrestre, tout comme notre personnalité n'est pas linéaire, il est identique aux montagnes russes qui font osciller nos humeurs, aussi changeantes que les dents de scie du temps

  • #170

    Josée (jeudi, 22 avril 2021 20:56)

    la scie du temps creuse son patient sillon dans la montagne de notre ignorance

  • #171

    Marie (samedi, 08 mai 2021 10:52)

    Et nous arpentons la montagne jusqu'à plus soif, alors le vent se lève