Les mots

 EN COURS


Ces FOCUS sont des espaces réservés aux échanges d'idées pour faire évoluer l'instruction "descendue" par BDM de manière équitable, collaborative, créative et générative. Prière de ne pas déformer, ni plagier, les transcriptions originales de l'œuvre de Bernard de Montréal proposées pour étude, la seule référence est l'audio qui l'accompagne. Un résumé personnel, des citations et/ou des liens sont admis pour initier ces échanges. Aucune inscription ni abonnement n'est requis, anonymat garanti. ** Polémiques stériles et énergivores, non-respect de la parole de l'autre, critiques malveillantes, tribune spirituelle pour egos surdimensionnés, auto-promotion… iront directement dans la corbeille.


 

 

 

Être sur le chemin de l’évolutionc’est mener une étude

BDMPE-028

 

 

 

 

BDM: "D'autres personnes continueront ce travail de développement pour comprendre réellement les mécanismes occultes de la conscience. Ce sera important pour l’homme de pouvoir, en tant qu’ego, se référer à cette science-là pour comprendre sa relation avec sa source, donc avec les forces voilées qui font partie de sa supraconscience, afin de se protéger sur la terre et de vivre une vie de plus en plus agréable".


Extraits de "Les mots" C. 43 a proposé par Edwige. Ils sont prétextes à échanges avec BDM, avec sa source et à leurs prolongements génératifs sur Focus. Audio sur bdm.place

Télécharger
43a - Les mots .pdf
Document Adobe Acrobat 80.5 KB


Écrire commentaire

Commentaires: 23
  • #1

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:05)

    1 Bernard
    Que veulent dire les mots ? Ils ne veulent dire que ce que le mental et l'émotif leurs permettent de dire. Les mots sont sous l'influence vibratoire de ces deux plans chez l'homme. Si l'homme était conscient, il serait conscient des mots et il s'apercevrait alors que les mots n'ont de fonction que d'alimenter celui qui parle et celui qui écoute. Ils n'ont aucune fonction autre. Toute autre fonction n'est qu'une déformation psychologique de la valeur réelle des mots, et c'est cette déformation qui est à la base de la Tour de Babel qui s'élève encore aujourd'hui dans le monde de l'homme.

    Edwige
    Les mots inconscients sont des échanges d'énergies inéquitablement réparties, le plus souvent ils permettent de mettre sous emprise, magnétisation, vampirisation celui qui écoute pour rassasier celui qui parle. L'absence de conscience dans l'utilisation des mots ne permet pas à la vibration réelle dans les mots d'unir les hommes entre-deux, au contraire elle les envoie dos à dos.

  • #2

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:06)

    2 Bernard
    Les mots sont sérieux pour l'homme inconscient, car il croit les créer lui-même, donc il croit qu'ils réfléchissent son être lorsqu'en fait ils ne réfléchissent que sa mémoire mécanique et absente de créativité réelle. L'homme est tellement impressionnable que les mots ont pour lui une valeur, alors que la seule valeur des mots est une question d'astralité ou de lien émotif entre la forme et l'homme.

    Edwige
    L'ego orgueilleux s'écoute parler sérieusement, en mettant en scène sa personnalité narcissique dans le théâtre de sa mémoire astralisée. Ce théâtre joue sur la corde émotive, c'est plus visible et immédiat, ça rapporte d'avantage qu'une parole consciente créative qui n'agit qu'au long court.

  • #3

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:07)

    3 Bernard
    L'homme est fou des mots et rendu fou par les mots, car il croit que les mots renferment des clés, lorsqu'en fait les clés sont cachées, enfouis dans la vibration des mots. Les mots cancellent l'intelligence lorsqu'ils sont exploités émotivement par l'ego, car ils se fracturent dans leurs formes et ne laisse voir que ce que l'ego veux voir par le jeu de ses émotions. Les mots ont été donnés à l'homme afin de lui permettre de penser, mais ils ne lui ont pas été donnés pour qu'il étouffe son intelligence et corrompe l'intelligence des autres hommes par leurs pouvoirs vibratoires irréalisés.

    Edwige
    La folie du verbe, non incarné de sa vibration, est une arme redoutable pour l'inconscience humaine. Le recours à l'émotivité est un levier astral. Il pompe l'énergie dans une forme de communication biaisée par la manipulation énergétique des plans. A l'origine la parole était le moyen de communiquer avec des mots, supports d'une pensée à 90% inintelligente, qui bloquait l'émergence de l'intelligence vibratoire réelle du parleur et de l'écouteur.

  • #4

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:16)

    4 Bernard
    Les mots viennent de l'esprit et doivent retourner à l'esprit. Autrement dit, ils viennent de l'esprit et doivent faire vibrer l'esprit dans l'homme, mais ce n'est pas le cas chez ce dernier. Ils viennent de la mémoire et font vibrer la mémoire. Donc ils ne servent pas l'homme ou l'esprit de l'homme, mais les forces astrales inférieures en lui.

    Edwige
    Les mots issus de la mémoire servent les entités des plans vampiriques qui siphonne l'énergie des mémoires de l'âme. Alors que la conscience originelle (esprit en soi) cherche à faire vibrer l'ego, par les mots, pour qu'il prenne conscience d'elle.

  • #5

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:17)

    5 Bernard
    Les mots créent des images dans le mental de l'homme, et ces images deviennent des aspects que l'homme recherche ou veux garder en lui, car ces aspects ont été créés par des mots auquel l'homme s'attache. L'homme inconscient ne peut pas vivre sans attaches, il est confortable dans l'attachement et pourtant c'est l'attachement qui le sévère de lui-même, de l'esprit de l'intelligence réelle.

    Edwige
    L'ego insécure a toutes sortes d'outils lui servant de béquilles. Quand il se sert des mots, comme reflet de son identité illusoire, il ancre cette fausse identité pour ne pas s'effondrer. Il ignore absolument qu'une intelligence le chausserait dans des semelles de plombs, à l'abri de tout mouvements déstabilisateurs.

  • #6

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:19)

    6 Bernard
    Les mots n'ont d'intelligence que lorsqu'ils ne servent plus l'ego inconscient, mais servent la vie de l'homme. Grande différence entre le service à l'ego et le service à la vie de l'homme. L'ego inconscient c'est une réflexion des mots, des pensées qui sont des mots intériorisés et la vie de l'homme c'est l'activité de l'esprit de l'homme dans la matière.

    Edwige
    L'homme devrait, et doit pouvoir un jour, vivre sa vie en conscience pour utiliser l'intelligence de sa conscience prépersonelle (esprit) qui l'amènerait à un contact avec l'énergie de son jumeau éthérique (double)

  • #7

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:22)

    7 Bernard
    Tant que les mots n'ont pas été libérés de l'ego, ils ne servent que les formes, où les forces inférieures dans l'homme et l'homme alors ne peut sentir son esprit à travers les mots. Il ne sent que lui-même, qu'une mémoire activée et sans vie réelle. Les mots semblent donner une dimension de réalité à l'homme pour mesurer son état psychologique.

    Edwige
    L'ego doit briser l'illusion dans la forme des mots qui ne reflètent que lui-même. Il doit sortir la quintessence de leurs vibrations qui reflètent l'intelligence de l'énergie de sa conscience originelle (esprit) et de son jumeau éthérique.

  • #8

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:23)

    8 Bernard
    Or son état psychologique n'est qu'un reflet très inférieur de l'esprit qui se cache dans la vibration des mots et non dans la forme. Les mots ont de l'utilité car ils permettent à l'homme conscient de réaliser qu'ils servent à transmuter le matériel émotif de l'homme afin de le raffiner, ce que nous appelons l'expérience.

    Edwige
    L'ego involué, profondément ancré dans son mental inférieur ne reçoit qu'une faible lumière de sa conscience prépersonelle (esprit). De fait il n'est pas conscient de ce qui vibre dans le fond des mots, il n'en voit que les artifices de la forme. Il est empêché de de réaliser que la vibration des mots peut l'aider à comprendre ses expériences de vie, au lieu de subir psychologiquement l'enfer des souffrances de sa programmation.

  • #9

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:23)

    9 Bernard
    Dans l'expérience, l'homme doit se servir des mots ou des pensées pour prendre conscience de l'expérience et voir où elle le mène. Tant que l'homme n'a pas perdu l'émotion dans ses mots parlés ou entendus, il ne peut réaliser que l'esprit est derrière tout ce qui est vie dans l'homme. Les mots permettent à l'homme de comprendre son expérience par comparaison, alors qu'il devrait comprendre son expérience vibratoirement, sans forme afin de ne pas avoir à y penser et ainsi ne pas avoir en n'en souffrir psychologiquement.

    Edwige
    L'homme qui utilise la réflexion avec des mots, dont il n'entend pas le message vibratoire de sa conscience originelle (esprit), ne peut comprendre la souffrance psychologique de sa programmation qu'il compare inintelligemment à la programmation des autres.

  • #10

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:25)

    10 Bernard
    Dans le passé de l'homme, les mots ont été associés avec l'intelligence, avec l'intellect humain, demain ils seront associés avec l'esprit dans l'homme. Et lorsque l'esprit sera en puissance dans l'homme, ils deviendront énergie et pouvoir. Les mots ne peuvent pas donner à l'homme inconscient ce qu'il cherche car ils sont canalisés en lui selon le degré de relation qui existe entre son mental et son esprit.

    Edwige
    L'ego inconscient, qui utilise une intelligence mécanique, ne peut comprendre ce que veut lui manifester sa conscience originelle tant qu'il n'a pas migré dans son mental supérieur. A ce stade du mental télépathe, les mots circulent en flots continus par l'énergie du feu cosmique de cette conscience, puis de celle du jumeau éthérique.

  • #11

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:27)

    11 Bernard
    Or le mental de l'homme inconscient est tellement loin de l'esprit que ce dernier ne peut se faire réaliser que par intuition et l'intuition est la seule porte par laquelle l'esprit peut se manifester à l'homme tant qu'il n'a pas compris la nature des mots. Alors seulement l'esprit peut-t-il communiquer avec lui.

    Edwige
    L'intuition n'est valable que déspiritualisée. Ainsi la conscience originelle peut se manifester par le moyent d'évènements synchrones (synchronicités, congruences etc…). Ces évènements feront comprendre à l'ego des choses qu'il n'aurait pas comprise par les mots seuls, vides de sens.

  • #12

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:28)

    12 Bernard
    Lorsque les mots ont été tués dans l'homme que la forme n'a plus d'importance, l'homme commence à communiquer avec l'esprit de plus en plus, jusqu'à ce que les mots qu'il parle soit le produit de l'activité créative de l'esprit à travers la forme. Les mots ont le pouvoir de détourner l'homme de son intelligence créative ou de canaliser cette intelligence créative s'il possède un état de conscience supérieure.

    Edwige
    Les mots utilisés dans l'inconscience sont dénués de toute créativité, ils sont débités à la chaine sans objectivité vibratoire. Il y a deux stades dans cette utilisation objective des mots : Le premier où l'ego entre dans un processus de conscientisation qui le met en contact de plus en plus étroit avec sa conscience originelle. Il bénéficie là de l'activité créative de cette conscience à travers la forme. Le second où il est bien ancré dans son mental supérieur, il télépathies désormais l'intelligence créative de son jumeau éthérique.

  • #13

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:29)

    13 Bernard
    La conscience humaine est supportée par les mots, mais elle est aussi restreinte par les mots qui ne prennent pas racine dans l'esprit, mais plutôt dans la mémoire seulement. Les mots tentent l'ego car ils lui donnent l'impression d'être intelligent. Alors que son intelligence n'est que mécanique c'est-à-dire sans fondement réel, car pour que l'intelligence de l'ego ait un fondement réel, il lui faut être sans réflexion.

    Edwige
    La conscience de l'homme, qui se croit intelligent, est handicapée par la mécanicité de cette intelligence qui utilise les mots de sa mémoire pour réfléchir.

  • #14

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:31)

    14 Bernard
    Tant que l'homme n'a pas saisi le sens de ces paroles, le sens interne de ces paroles, le sens qui lui permet de sentir la vibration de son intelligence, il n'est pas dans l'intelligence des mots, il ne vie que de la réflexion de l'ego à travers les mots. Et cette réflexion bien qu'elle puisse dénoter une forme d'intelligence, n'est pas intelligence réelle, car l'intelligence réelle ne peut-être qu'absolue dans sa vibration.

    Edwige
    La réflexion, par l'utilisation des mots de la mémoire, est une intelligence mécanique qui voile la vibration parfaite dans l'intelligence des mots.

  • #15

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:32)

    15 Bernard
    Comme l'intelligence réelle est absolue dans sa vibration, son énergie fait vibrer l'ego et doit être absorbé par lui mentalement et émotivement. Si les plans subtils ont été ajustés, l'homme perçoit l'intelligence d'une façon catégorique et absolue. Sinon il la perçoit d'une façon relative et ambigüe.

    Edwige
    Une intelligence réelle fait vibrer l'ego, il devient neutre dans son mental supérieur et dans ses corps subtils. Ces corps ont été ajustés par les plans supérieurs, dans l'objectivité parfaite de l'intelligence du jumeau éthérique.

  • #16

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:33)

    16 Bernard
    Les mots traduisent dans la vie, le portrait de la vie, telle que peint par l'intelligence créative, lorsque l'homme est conscient. Mais cette vision de la vie, telle que peint par l'intelligence ne peut être perçue, absorbé par l'ego, que s'il a suffisamment d'intuition pour la recevoir, sinon l'ego s'opposera à l'intelligence dans les mots et dès qu'il s'y oppose, il se sévère de l'énergie vibratoire de la forme, qui peut l'ouvrir sur la réalité absolue et inconditionnelle de l'intelligence pure.

    Edwige
    L'ego conscientisé rend créative sa vie avec l'énergie de son jumeau. A la condition sine qua non que son intuition, aiguisée par le discernement, lui permette d'accueillir cette créativité en utilisant l'énergie vibratoire de la forme sous-tendue par l'intelligence parfaite.

  • #17

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:35)

    17 Bernard
    Une des grandes difficultés vis-à-vis les mots que connaîtra l'homme nouveau, sera liée à une ancienne habitude de toujours chercher à travers les mots une vérité quelconque. La recherche d'une vérité est une recherche de l'ego pour se sécuriser et comme l'intelligence pour se canaliser librement à besoin d'un passage libre chez l'homme, ce dernier sera obligé à certains moments de subir le choc que crée l'intelligence lorsqu'elle se moque de la vérité que recherche l'ego, afin de l'amener petit à petit à se dégager de la polarité du vrai ou du faux qui le bloque émotivement d'une réception totalement mentale de l'intelligence.

    Edwige
    La dualité dans l'humain, féminin/masculin, génère une polarité dans son mental inférieur. La recherche d'un équilibre dans cette dualité, se traduit par un besoin effréné de vérité, alors qu'elle ne se situe qu'au centre de cette polarité. Centre qui est le tunnel qu'emprunte l'intelligence, s'il est dégagé de tout obstacle astral et égotique. Dans le cas contraire les tests seront lourds et rapprochés, afin d'ouvrir la cloison du mental supérieur, seul endroit où l'intelligence réside.

  • #18

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:38)

    18 Bernard
    Les mots interviennent dans la vie de l'homme par vagues successives et ces vagues que nous appelons conversation, communication, servent lorsque l'homme se conscientise à le rendre conscient du pouvoir de l'énergie dans les mots et de l'illusion de la forme de ces mots. Passer de la forme à l'énergie est un tour de force pour l'homme, et si l'homme de la terre pouvait instantanément passer de la forme à l'énergie des mots, la conscience de la terre serait instantanément supramentale et cosmique.

    Edwige
    Pour que la conscience planétaire devienne cosmique ça sous-entend que l'homme soit intégral pour être apte à utiliser l'énergie cosmique. Cette énergie cosmique, contenue dans les mots, est utilisée comme matière première pour créer dans la matière de nouveaux mondes, à l'exemple des esprits universels dans leurs plans.

  • #19

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:39)

    19 Bernard
    Les mots transfèrent une quantité minimale d'énergie chez l'être inconscient, car il n'a pas la sensibilité requise pour absorber les vibrations supérieures de l'intelligence véhiculées par une forme plus puissante. L'homme inconscient se nourrit constamment de paroles mortes, paroles qui ne veulent rien dire, et dès qu'il se conscientise et qu'il s'aperçoit de ce phénomène, il ne peut plus parler avec des êtres qui n'ont pas la sensibilité de la vibration dans la forme.

    Edwige
    L'être conscient ne peut plus s'accorder qu'avec des êtres sur la même longueur d'onde vibratoire. Ne plus pouvoir parler avec des êtres inconscients, qui n'existent qu'avec des paroles vides de sens, sans aucune portée énergétique, revient à une solitude qui génère son individualité. Cette individualité est garante d'une liberté d'expression conforme à son niveau d'évolution.

  • #20

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:40)

    20 Bernard
    Les mots proviennent d'une substance encore inconnue de l'homme que l'on appelle énergie du feu électrique. L'énergie du feu électrique est une énergie qui transforme les corps subtils, lorsque ces derniers en sont transpercés car cette énergie ne peut être arrêtée par l'ego. Le mot inconscient ne possède pas le pouvoir du feu électrique car il n'est pas conscientisé c'est-à-dire qu'il ne peut véhiculer cette énergie car la mentalité subjective l'en n'empêche.

    Edwige
    Ce feu électrique provient du feu cosmique dont sont faits l'âme, la conscience originelle et le jumeau éthérique. Durant le processus de conscientisation, ce feu transmute l'énergies astrales des corps subtils, dans diverses manifestations et symptômes physicochimiques, que l'ego inconscient, subjectif et psychologique, ne peut contrôler.

  • #21

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:41)

    21 Bernard
    Pour que le feu électrique dans le mot puise être utilisé par l'homme, il faut que ce dernier soit conscient de l'origine des mots et pour le moment l'origine des mots se situe pour l'homme dans l'esprit, mais un jour l'homme découvrira d'autres aspects de l'esprit et réalisera que l'esprit est feu électrique d'une certaine catégorie et que ce feu électrique a le pouvoir de consumer les matières denses de l'homme, dont le mental inférieur, l'astral, le vital et le matériel.

    Edwige
    L'égo, qui a migré du plan mental inférieur au plan mental supérieur, devient progressivement conscient de la provenance de ses mots. Il sait que, de sa conscience originelle et éthérique, les mots descendent dans sa matière par télépsychie. Cette conscience originelle, sans qualité ni défaut, utilise l'énergie de son feu cosmique pour buriner l'ego jusqu’à transparence totale, ainsi que les couches de ses corps subtils (mental inférieur, astral, vital) et son corps physique.

  • #22

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:42)

    22 Bernard
    Les mots étant un feu électrique peuvent consumer, c'est-à-dire transformer les matières subtiles de l'homme car ils ont le pouvoir d'arrêter la formation chez l'homme d'illusion ou d'inconscience et c'est ce pouvoir des mots qui mène au pouvoir de la parole sur les différents plans de la réalité.

    Edwige
    Le feu cosmique, contenu dans les mots, transmute, à l'insu de l'ego, toutes les matières subtiles dans lesquelles sont incrustés illusions et conditionnements.
    Le pouvoir de ces mots génère un pouvoir dans la parole, sur tous les plans où sa créativité peut s'exercer (marcher, courir, danser, chanter, peindre, etc).

  • #23

    Edwige (samedi, 25 janvier 2020 11:44)

    23 Bernard
    Les mots mangent, se nourrissent de l'énergie inférieure du plan mental inconscient et du plan astral inconscient. Ils ont le pouvoir s'ils sont intelligents réellement de tout manger de tout consumer l'énergie de base vibration sur ces plans afin de laisser un passage libre à l'énergie de haute vibration que nous appelons l'esprit, ceci mène l'homme à la fusion.

    Edwige
    La vibration des mots intelligents désagrège les basses vibrations des plans mental inférieur et astral. Elle dégage le tunnel qui mène de la conscience originelle au jumeau éthérique, pour engager la fusion de toutes les dimensions de l'ego.