QUATRE



Modus operandi



Écrire commentaire

Commentaires: 73
  • #1

    Mimi (jeudi, 08 avril 2021 15:17)

    terre, terre... voilà l'Univers qui s'en vient

  • #2

    Edwige (jeudi, 08 avril 2021 19:52)

    la descente de l'éther dans la matière

  • #3

    Mimi (jeudi, 08 avril 2021 22:39)

    l'éther... cette énergie impalpable, indéfinissable, qui, dans sa toute puissance s'infiltre jusque dans la matière pour nous recueillir

  • #4

    Edwige (vendredi, 09 avril 2021 08:17)

    une énergie qui aura pris des éons de temps pour se matérialiser et se dématérialiser à l'infini pour découvrir des nouvelles options dans matière sur terre, également dans d'autres dimensions

  • #5

    Mimi (vendredi, 09 avril 2021 09:59)

    énergie éthérique qui se propagerait dans les temps, jusqu'à sa pénétration dans le plan astral planétaire qui verrait alors celui-ci aussi réintégrer le réel universel

  • #6

    Edwige (samedi, 10 avril 2021 02:23)

    un effondrement du plancher astral pour libérer toutes les âmes prisonnières du monde de la mort

  • #7

    Mimi (samedi, 10 avril 2021 12:52)

    Quand le rêve deviendra le Réel cosmique, universel pour tous

  • #8

    Edwige (samedi, 10 avril 2021 18:08)

    il n'y aura plus de rêve mais un réel permanent

  • #9

    Mimi (dimanche, 11 avril 2021 12:39)

    hé dire que nous amorçons cette (r)entrée dans ce réel éthéré qui vibre et s'infiltre en nano particule dans les corps matières

  • #10

    Edwige (lundi, 12 avril 2021 09:36)

    un début seulement qui s'étire sur moins de 3 000 ans, mais qu'importe le temps au vu des résultats prometteurs

  • #11

    Mimi (lundi, 12 avril 2021 11:12)

    ;-) :-) 3 000 ans... le savoir nous explique qu' il y a des lunes jupiteriennes où il fera bon vivre pour poursuivre l'évolution de l'homme nouveau ?

  • #12

    Edwige (mardi, 13 avril 2021 08:24)

    ces lunes, sans la gravité terrestre, impose a l'homme de quitter son corps matériel et de respirer par ses corps subtils éthérisés, il se rematérialise lorsqu'il revient dans la matière pour utiliser l'énergie de cette matière

  • #13

    Mimi (mardi, 13 avril 2021 10:30)

    là où tout est énergie, il n'y a plus aucune frontière ni limite

  • #14

    Edwige (mercredi, 14 avril 2021 07:51)

    les frontières et limites n'existaient que dans notre programmation

  • #15

    Mimi (vendredi, 16 avril 2021 10:44)

    que nos egos auront dû et su supplanter pour s'affranchir et dégommer tous les obstacles les limitant dans toutes les expressions créatrices infinies qu'ils portent en eux-mêmes

  • #16

    Edwige (vendredi, 16 avril 2021 18:40)

    dégommer tous les obstacles comme des amazones qui défrichent le terrain pour leurs émancipations féminines

  • #17

    Mimi (samedi, 17 avril 2021)

    émancipations féminines qui leurs assurent qu' elles n'auront plus jamais à souffrir d'être un jour à nouveau soumises à qui ou de quoique ce soit

  • #18

    Edwige (lundi, 19 avril 2021 06:59)

    ni soumises ni soumettre à leur tour...

  • #19

    Mimi (lundi, 19 avril 2021 13:37)

    et dans cet équilibre re-harmoniser l'intérieur et l'extérieur

  • #20

    Edwige (mardi, 20 avril 2021 06:59)

    dedans et dehors tout doit être impeccable pour garder l'équilibre de nos forces

  • #21

    Mimi (mercredi, 21 avril 2021 13:05)

    équilibre qui vient se tester par tous les bouts possibles intérieur/extérieur dans l'ego

  • #22

    josée (mercredi, 21 avril 2021 20:54)

    l'esprit du test est comme la marée qui monte sur une plage parsemée de trous, trous de crabe, trous de relief, creux de rocher : il entre partout où il y a un trou

  • #23

    Edwige (jeudi, 22 avril 2021 10:29)

    c'est par nos failles et nos trous que la lumière à le plus de probabilités de pénétrer

  • #24

    josée (jeudi, 22 avril 2021 12:43)

    profitons de nos craquelures et de nos fêlures pour y engouffrer toute l'énergie de notre écoeurement

  • #25

    Edwige (jeudi, 22 avril 2021 13:25)

    cette énergie de saturations qui reviendra nettoyée par les même trous noirs de notre conscience

  • #26

    Mimi (jeudi, 22 avril 2021 21:17)

    par le fait d'en apercevoir et conscientiser les ouvertures

  • #27

    Edwige (vendredi, 23 avril 2021 11:23)

    des ouvertures qui deviennent cratères si on ne cicatrise pas rapidement

  • #28

    josée (vendredi, 23 avril 2021 11:41)

    le débordement de souffrance, qu'il soit fumarole, geyser ou éruption de lave iridescente, qu'il soit adressé à un de nos propres corps, à un de nos biens ou à un de nos proches, fait s'entremêler le souffre de l'âme et le souffle glacial de l'esprit

  • #29

    josée (dimanche, 25 avril 2021 12:39)

    diriger à la ronde le débordement de notre souffre, rien de mieux pour, dans un deuxiëme temps, restituer le soi, faire briller le soi par son absence de l'instant d'avant

  • #30

    Josée (lundi, 26 avril 2021 14:35)

    manquer de centricité finit par donner naissance à notre centricité

  • #31

    Mimi (lundi, 26 avril 2021 17:35)

    à force de se cogner de tous les côtés, sur toutes les rebords anguleux et facettes des murs par trop d'hématomes on finit tôt ou tard par apprécier et ne vouloir qu'une seule chose... se placer et demeurer qu'au centre

  • #32

    Josée (lundi, 26 avril 2021 21:03)

    on passe notre temps à échapper à A en allant à B, et ainsi de suite. le centre se définit comme le seul refuge permanent. le hic c'est qu'on n'en fait jamais qu'une dégustation on ne peut plus fugace, happé à nouveau par un test

  • #33

    Mimi (mardi, 27 avril 2021 13:48)

    laissant s'agiter les brouhahaa des hic ont arrive peu à peu à ne plus avoir de tocs ;-)

  • #34

    Josée (mardi, 27 avril 2021 15:05)

    ça n'arrête jamais, tic tac tic tac, nourrit des tocs puis voit des hics, le dos qui pique, la porte qui claque, le mur qui craque, ya rien qui clique jusqu'à ce qu'on mette un stop à toute cette traque

  • #35

    Mimi (mercredi, 28 avril 2021 11:12)

    ;-) ;-) ;-) j'adore...

  • #36

    josée (mercredi, 28 avril 2021 11:42)

    la terre est le décor d'une vaste chorégraphie où s'alternent les trois versions de mon ego, en vieille ballerine effrenée, en cosmonaute halluciné et en magicien plasticien du réel, sur fond sonore de tic tac tic tac crac et clac

  • #37

    Mimi (mercredi, 28 avril 2021 14:31)

    :-) trio de l'art ancien ou contemporain chacun(e) dans son style, mais toujours dans la minutiosité du détail à mettre en avant scène, sous les feux des projecteurs pour en décortiquer les moindres traces de maquillages des personnages qui en compose la pièce

  • #38

    Josée (mercredi, 28 avril 2021)

    on a les yeux comme des feux de projecteur doublés de microscopes pour bien voir outre la situation matérielle dans la situation énergétique et sa fine géométrie vibratoire

  • #39

    Mimi (jeudi, 29 avril 2021 10:12)

    privilège que cette capacité de "microscoper" ainsi pour le récurage et/ou la ré-organisation de tous les recoins, renforcé par le recul nécessaire du discernement afin de voir l'ensemble sans se faire prendre dans l'un ou dans l'autre, d'un nez coller sur la toile ou d'une inconscience de celle-ci... capacité de faire des zoom et des retraits auquel le centre nous le rappel

  • #40

    Edwige (jeudi, 29 avril 2021 11:42)

    zoomer et focusser sur le centre de toutes choses nous fait voir et apparaître l'origine même des contours de ce centre

  • #41

    Mimi (jeudi, 29 avril 2021 11:55)

    dans un mouvement qui offre son espace d'ouverture à sa liberté

  • #42

    Josée (jeudi, 29 avril 2021 18:59)

    c'est par gros à coups que je deviens moi-même.

  • #43

    Edwige (jeudi, 29 avril 2021 19:18)

    Cet ego-là, authentique dans ces à coups-là, avec qui on aime réellement cheminer

  • #44

    josée (vendredi, 30 avril 2021 08:33)

    les jours où tout va mal sont ceux au soir desquels la même programmation nous imprègne d'un élan où tout va bien (au niveau du courage, de l'échange, de la gestion des nerfs...)

  • #45

    Edwige (vendredi, 30 avril 2021 08:37)

    quand ça va mal on sent que tout s'agence vibratoirement, à notre insu pour notre bien, quand bien-même la pilule a avaler peut être amère

  • #46

    josée (vendredi, 30 avril 2021 18:06)

    une conscience majorée est le regard soudain plus objectif qu'on peut porter sur le processus de descente de l' infusion d'énergie pure alors même qu'elle fait sa descente - oh combien parcimonieuse -

  • #47

    Edwige (samedi, 01 mai 2021 04:44)

    ce qui est rare est cher et c'est cher payé pour voir cette descente s'opérer en soi

  • #48

    Mimi (samedi, 01 mai 2021 13:20)

    les si nombreux tests et mises à l'épreuves sont là aussi pour mesurer la résistance à notre fiabilité et intégrité dans nos engagements à poursuivre notre développement quel qu'en soit le prix à payer à l'ego, qui ne fait que payer ou racheter le prix de sa liberté

  • #49

    jos (samedi, 01 mai 2021 20:06)

    l'ego réalise que les tests lui enseignent comment tout ce qui le met à l'épreuve n'est que frottement du souffle de l'esprit sur les saillies de vanité. je dis "enseignent" dans le sens que son mental s'épure grâce à la volonté, ce qui l'informe (l'ego) de ses positionnements/attitudes/polarités/énergies mémorielles

  • #50

    Edwige (samedi, 01 mai 2021 20:26)

    la vanité est tout juste bonne a gonfler l'ego comme un balloune qui se ratatinera au premier coup d'aiguille sur son orgueil positionné sur des attitudes/polarités/énergies mémorielles

  • #51

    Mimi (dimanche, 02 mai 2021 16:12)

    toutes ces fantasmagories de l'ego sont si énergivores que ça en devient au mieux ridicule au regard blasé, ou lassant, encombrants, gênant le passage à une fluidité vibratoire qui devient prioritaire

  • #52

    josée (lundi, 03 mai 2021 15:23)

    que veut dire l'expression "avoir des valeurs" ? est ce que ça ne veut pas dire "avoir de l'intérêt pour quelque chose qui en retour va nous revaloriser aux yeux des autres" ? de l'intérêt, des valeurs, la société veut nous en susciter. mais la programmation évolutive, elle, veut nous en dégoûter... mais sans jamais nous dégoûter complètement de la poursuite de notre vie matérielle, qui est notre intérêt vital

  • #53

    Edwige (lundi, 03 mai 2021 22:41)

    continuer de s'exécuter dans le programme de notre vie matérielle, dans la satisfactions consciente des besoins prioritaires, est un bon deal pour ne pas attraper un rhume de cerveau qui cogite trop à mon goût...

  • #54

    Mimi (mardi, 04 mai 2021 11:12)

    rien de tel pour l'entraînement à la centricité, être présent(e) et répondre tranquillement à chacune des tâches qui se présente. Point. Tâche suivante..

  • #55

    josée (mardi, 04 mai 2021 12:26)

    je suis plus concentrée dans une tâche quand je m'y attelle parce que j'en ressens la commande en moi même

  • #56

    Edwige (mardi, 04 mai 2021 14:04)

    il n'y a jamais autant de concentration et de détachement du quoitidien domestique que le grand ménages de printemps

  • #57

    josée (mardi, 04 mai 2021 14:54)

    le retour du printemps fait voir la poussière, alors si l'énergie n'est pas au ménage, ce que fait voir le retour du printemps c'est juste la pression de le faire, le ménage, ce qui au moins sert à un autre ménage

  • #58

    Mimi (jeudi, 06 mai 2021 10:38)

    le ménage c'est comme la maladie de l'intérieur...ça mobilise l'énergie, une fois qu'on a fini de tout nettoyer on se sent provisoirement bien, jusqu'au prochain coup de balai ou d'aspiro

  • #59

    josée (jeudi, 06 mai 2021 12:35)

    être en charge du ménage, c'est apprendre à se dépolariser d'un cycle temporel perpétuel

  • #60

    Mimi (samedi, 08 mai 2021 11:58)

    et être de plus en plus libre de toutes les poussières et autres crasses qui ont de moins en moins lieu, ni place en dedans, quand bien même l'entretien de la maison se poursuit

  • #61

    Josée (samedi, 08 mai 2021 20:45)

    les ajustements mentaux gagnent en raffinement depuis qu'on ne fréquente plus les énergies les plus crasses

  • #62

    Edwige (lundi, 10 mai 2021 08:30)

    les ajustements mentaux commencent à se faire lorsqu'on supprime en soi ses énergies les plus crasses

  • #63

    josée (lundi, 10 mai 2021 09:34)

    vieillir et encore en être à apprendre mais à des degrés de raffinement toujours plus nuancés

  • #64

    Edwige (lundi, 10 mai 2021 12:22)

    l'enveloppe flétrit comme les feuilles d'automne mais le mental reste aussi vert qu'un arbre à feuillage persisitant

  • #65

    josée (lundi, 10 mai 2021 19:28)

    la vitalité de la sève est une conscience télépathique, une compétence communicationnelle, qui réalise le contact entre les morceaux de l'arbre-être

  • #66

    Mimi (mardi, 11 mai 2021 13:41)

    de cette conscience qui réalise et harmonise à l'octave vibratoire supérieure tous les liens visibles et invisibles, intérieur/extérieur

  • #67

    Josée (mardi, 11 mai 2021 14:35)

    rien dans la journée n'arrive au hasard. c'est un foisonnement multidimensionnel qui s'enligne dans le corridor temporel de l'ego pour y être exposé à un travail d'harmonisation toujours croissant

  • #68

    Mimi (jeudi, 13 mai 2021 11:18)

    et rien en ce monde de plus réjouissant que d'être dépositaire d'un tel savoir... source d'absolue libérance de demain

  • #69

    Edwige (vendredi, 14 mai 2021 02:54)

    chaque jour suffit sa peine des mises en vibrations qui ne sont jamais le fruit du hasard

  • #70

    Mimi (vendredi, 14 mai 2021 11:00)

    ce hasard qui permet d'intensifier par là même, sa propre vibration, dans la remise en ordre des mises en vibrations

  • #71

    Edwige (lundi, 17 mai 2021 10:47)

    Les mises en vibrations sont toujours des recalibrages dans notre conscience pour peu que l'orgueil n'y mette pas le voile dessus

  • #72

    Mimi (lundi, 17 mai 2021 16:12)

    quel meilleur test et occasion pour l'ego qu'une mise en vibration, quel qu'en soit le sujet, pour réaliser par là même, l'orgueil ou son absence.. cela pourrait bien être même, systématique

  • #73

    Edwige (lundi, 17 mai 2021 21:26)

    et oui la pointe de l'épée de l'orgueil se rétracte lorsqu'il a été réduit en cendre par les expériences comprises dans sa vie